Syntagme nominal

De Arbres
(Redirigé depuis DP)

Le syntagme nominal est constitué du déterminant, du nom et des différents dépendants du nom. Le syntagme nominal peut aussi n'être réalisé que comme un pronom.


Inventaire des éléments du groupe nominal

déterminants

les quantifieurs négatifs: ebet; nep; mots composés de ne(p)-: netra, nikun...
les quantifieurs flottants


noms

c'hoant, 'envie'; ezhomm, 'besoin', tu, moien, 'moyen'
les noms communs
les noms abstraits
les noms de lieux
les noms massiques
les noms collectifs
les noms comptables
les démonstratifs
les noms anaphoriques: hini, re, traoù, unan, sort
les syntagmes anaphoriques
les noms devant un autre nom: pezh, 'morceau'; espes, 'espèce (de)', et mell, pikol, 'énorme'
les noms nus: kammed, den...
les indéfinis de choix libre
les indéfinis de choix libre créés par reduplication: ti-man-ti, /maison-là-maison/, 'telle ou telle maison'
nep X dans les contextes positifs
piv bennak, /qui quelconque/ 'quiconque'
n'eus forzh pe X, /n'importe quel X/ 'quelque X que ce soit'
kalz ne vern, /beaucoup n'importe/ quelque X que ce soit'
les indéfinis de choix libre universels: kement


dépendants du nom

la construction génitive directe: l'état construit (type: Ti Yann, /maison Yann/ > 'la maison de Yann')
les adjectifs
la modification nominale (type kuzhadenn ber, /cachette poires/, 'cachette de poires')
les relatives


pronoms

les pronoms directs

les pronoms forts indépendants
les pronoms vides: ceux qui ne se prononcent pas
les pronoms démonstratifs
les pronoms relatifs
les pronoms objets après un verbe impératif
les pronoms objets après un verbe infinitif
les pronoms objets après le verbe 'avoir'
les pronoms écho
les pronoms vocatifs
les pronoms d'incise contrastifs

les pronoms obliques

les pronoms objets proclitiques
les "pronoms" possessifs
les pronoms incorporés

quelques pronoms particuliers

le pronom météorologique
les pronoms impersonnels
les pronoms inanimés: se, pezh...
les pronoms réflexifs: en em, o-unan, 'se', 'eux-mêmes'
les pronoms réciproques: eben, egile, 'l'un(e) l'autre'
les pronoms interrogatifs: piv, 'qui', petra, 'quoi'
le pronom eil des formules réciproques ou itératives


Syntaxe

syntagme nominal lexical 1SG

Les syntagme nominaux lexicaux sont généralement de troisième personne, au singulier (ur paotr 'un gars') ou au pluriel (ar baotred 'les gars'). Il existe des usages de ces syntagmes qui construisent une référence à la première personne.


(1) Ur pezh taol troad em revr, ar paotr ledet war ar plañchod, met em sav ker buan all, en em lakis da redek....
un sapré coup pied en.mon2 cul le gars étal.é sur1 le plancher mais en.mon2 debout tant vite autre se1 mis à1 courir
'Un sapré coup de pied au cul, je fus étalé, met aussi vite relevé, je me mis à courir.'
Morlaix, Herri (1982:71)


extraction hors d'un syntagme nominal

d'un possesseur

Un possesseur indirect ne peut pas être extrait d'un groupe nominal sans résomption (2, 3).


(1) ur rod eus ar c'harr.
un roue de le 5voiture
'une roue de la voiture'
Standard, MJ.


(2) ar c'harr a welan ur rod { anezh / * eus _ }
le 5voiture R1 vois un roue de.lui / * de __
'la voiture dont je vois une roue'
Standard, MJ.


(3) ar c'harr a welan e rod
le 5voiture R1 vois son1 roue
'la voiture dont je vois la roue'
Standard, MJ.


Un possesseur direct dans un état construit, comme ar c'harr 'la voiture' dans rod ar c'harr, ne peut pas être extrait du groupe nominal (* ar c'harr... rod).


(4) rod ar c'harr.
roue le 5voiture
'la roue de la voiture'
Standard, MJ.

d'un partitif

Dans ur werennad vat a win, a win n'est pas à proprement parler un possesseur, mais un partitif.


(5) ur werennad vat a win.
un 1/sup>verres.SG.contenu 1bon de1 vin
'un bon verre de vin'
Standard, MJ.


Le groupe prépositionnel a win ne peut pas être extrait, quelle que soit la stratégie développée dans le syntagme nominal.


(6) * A win e tapan atav ur werennad vat (anezh /_ / eus _ ).
de 1vin R4 prends toujours un 1/sup>verres.SG.contenu 1bon (de.lui / _ / de _ )
'Du vin, j'en prends toujours un bon verre.'
Standard, MJ.


Lorsque seul le nom gwin est extrait, plusieurs stratégies existent. Laisser la préposition eus seule en bas n'est pas une option grammaticale, mais la résomption avec anezhañ est grammaticale.


(7) Gwin e tapan atav ur werennad vat {anezh / * eus _ }.
vin R4 prends toujours un 1/sup>verres.SG.contenu 1bon de.lui / * de __
'Du vin, j'en prends toujours un bon verre.'
Standard, MJ.


Il y a une variation dans la grammaticalité de Gwin e tapan atav ur werennad vat. Cette variation tient à la variation de grammaticalité d'un topique suspendu non-introduit pas une préposition.

La structure en (8) montre que gwin peut être sémantiquement lié à gwerennad sans la médiation d'un élément dans le syntagme nominal, mais ce n'est pas le cas qu'il est extrait du syntagme nominal sans résomption. Il s'agit d'un topique suspendu qui ne coréfère que de façon lâche avec le syntagme ur werennad vat. Dans le syntagme nominal, anezhañ peut être présent, ou rien. Le lien sémantique entre le verre et son contenant est récupéré hors syntaxe. La structure avec la préposition eus reste agrammaticale.


(8) (Evit) gwin, e tapan atav ur werennad vat {anezh / __ / * eus _ }.
pour vin R4 prends toujours un 1/sup>verres.SG.contenu 1bon de.lui / _ / de _
'Quant au vin, j'en prends toujours un bon verre.'
Standard, MJ.


Il est possible aussi que la variation touche précisément la possibilité d'omettre un partitif. C'est en effet un signe notable du franco-breton où le pronom partitif français en semble optionnel.

(1) Combien avez-vous de livres ? - J'ai deux.

(2) Voui, mais i _ a plus beaucoup dans la bouteille.

Franco-breton de Brest, Péron (2001:101)


Analyse structurale du groupe nominal

Stephens (1992, 1993)

Stephens (1992, 1993) propose une structure où les articles an, al, ar et un, ul, ur réalisent une tête d'accord (AGR) en début de syntagme. En dessous, les déterminants indépendants comme kement 'chaque', ou pep 'chque' réalisent la tête D responsable de l'autorisation du trait [+ défini].

Dans la structure du dépendant génitif direct dite d'état construit, c'est le mouvement du possédé en D qui déclenche la finitude (levr Jena 'le livre de Jena'). Cette proposition s'accomode bien des cas (rares) où l'article apparaît devant un état construit.


adjectifs vs. modifieurs moins intégrés

Stephens (1992, 1993) donne trois tests qui différencient la modification adjectivale d'autres modifications du nom et convergent pour montrer que l'adjectif est syntaxiquement plus intégré au nom qu'il modifie que ne le sont des modifieurs prépositionnels ou propositionnels (relative). Les exemples ci-dessous sont adaptés de ses exemples.


e di bihan-eñ 'sa petite maison à lui'
e di bihan brav-eñ 'sa belle petite maison à lui'
e di (* war ar maez)-eñ 'sa petite maison à la campagne'
e di (* a welan)-eñ 'sa petite maison que je vois'


an ti bihan-mañ 'cette petite maison'
an ti bihan brav-mañ 'cette belle petite maison'
an ti (* war ar maez)-mañ 'cette petite maison à la campagne'
an ti (* a welan)-mañ 'cette petite maison que je vois'


  • le groupe nom-adjectifs peut être suivi d'un dépendant possesseur dans la structure génitive directe dite de l'état construit. Les autres modifieurs ne le peuvent pas.
ti bihan ar paotr 'la petite maison du garçon'
ti bihan brav ar paotr 'la belle petite maison du garçon'
ti (* war ar maez) ar paotr 'la maison du garçon à la campagne'
ti (* a welan) ar paotr 'la maison du garçon que je vois'

Terminologie

L'abréviation qui désigne le syntagme nominal en syntaxe générative est DP, acronyme de l'anglais Determiner Phrase. Cette terminologie renvoie depuis les années 1980 à une analyse où c'est le déterminant, et non le nom, qui est la tête fonctionnelle du syntagme.


Bibliographie

  • Stephens, J. 1992. 'Structure du groupe nominal en breton', Recherches Linguistiques 21, 143-156.