Kentoc'h

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Kentoc'h 'plus tôt (plus avant)' est le comparatif de supériorité de kent 'avant, autrefois'. Kentoc'h a aussi grammaticalisé, comme son équivalent français plutôt, en adverbe d'opposition. Cet adverbe focalisateur induit précisément un focus contrastif.


(1) Ur baganez eo an hini e oa kentoc'h, stag ma oa ouzh brizhkredennoù...
un 1païenne est le celui R était plutôt attaché que4 était à .croyances
'C'était plutôt une païenne, attachée qu'elle était à des superstitions.'
Trégorrois (Kaouenneg), ar Barzhig (1976:38)


Mutations

composition

Kentoc'h est composé de l'adverbe kent et du suffixe -oc'h du comparatif de supériorité.


exception de mutation

La préposition pe déclenche normalement la lénition, ici D> Z:

unan, daou, unan pe1 zaou
'un, deux, un ou deux'

Cependant, cette mutation n'est pas effectuée quand pe précède un adverbe tel que kentoc'h (* K > G):

pe kentoc'h...
'ou plutôt...'


Syntaxe

complémenteur associé

Le complémenteur associé à kentoc'h est eget en standard, ou evit dans les dialectes traditionnels. Il existe aussi des dialectes où aucun complémenteur n'apparaît (2).


(2) Er lissoñ vê gwelloc'h doñ mon' àr-droad kentoc'h ga i oto. Cornouaillais de l'Est (Clohars-Carnoët)
Aliesañ e vez gwelloc'h dezhañ mont war-droad kentoc'h (eget) gant e oto. Equivalent standard
souvent.le.plus R est mieux à.lui aller sur1-pied plutôt que avec son1 auto
'Habituellement, il préfère aller à pieds plutôt qu'en voiture.' Bouzec & al. (2017:129)


distribution

(3) Lod all zo plijet gant an divyezhegezh kentoc’h, forzh peseurt yezh e vije an eil.
partie autre est séduit avec le bi.linguisme plutôt, n'importe quelle.sorte langue R serait le second
'D'autres sont plutôt attirés par le bilinguisme, quelle que soit la langue seconde.'
Standard, Bremañ n°226-7, p.7


(4) Kentoc'h e skuizh ar freilh eget al leur.
plutôt R4 fatigue le fléau que le aire
'Le fléau se fatigue plutôt que l'aire.'
Sauvé (1878:10), cité dans Menard (1995:157)

Sémantique

variation dialectale

En Léon, kentoc'h a aussi le sens simple de kent 'autrefois, jadis'. La phrase en (5) est précédée d'un contexte disant 'J'avais un frère qui savait nager comme un poisson...'.


(5) Met ni ne ouiemp ket neuñv kentoc'h.
mais nous ne1 savions pas nager autrefois
'Mais nous, on ne savait pas nager (autrefois).'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:46)