Bet

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(1) Bet zo bet un amzer tremenet e karen o kariñ hag e vezen karet.
bet (R) est été un temps passé R4 aimais à4 aimer et R4 étais aimé
'Il fut un temps, un temps passé, où j'aimais (à) aimer et où j'étais aimé.e.'
chanson traditionnelle, an teir seizenn, Kanomp Uhel, Coop Breizh.


Morphologie

modification

(2) A-nevez-vet e oa ar person o kestal.
à1-nouveau1-été R4 était le recteur à4 quêter
'Le recteur avait été quêter récemment.' Trégorrois, Gros (1970b:'nevez')


Sémantique

La particule bet porte différents sens qu'il convient de distinguer.

lexical (participe passé du verbe bezañ)

La particule bet est la forme du participe du verbe bezañ, 'être'. On retrouve tous les sens de ce verbe, comme 'été' dans le sens de 'aller'.


(5) Dizesk e oant, n'oant bet morse er skol.
inculte R étaient ne étaient été jamais à.le école
'Ils étaient incultes, ils n'avaient jamais été à l'école.'
Standard, Kervella (1933:49)


En (6), le participe est celui de bezañ sous sa lecture existentielle.


(6) [ kønøɥe:i ɥehɛtʃə tʃəmɛnadət ]
Kenevezoñ 'vehe ket bet kement a dud. Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:34)
si.ce.n.est.lui serait pas eu autant de gens
'Sans lui, si ce n'était lui, il n'y aurait pas eu autant de monde.'


avec redoublement :

(2) Ha bet oc'h bet ec'h ober un droig...?
Q bet êtes été à faire un tour.DIM
'Es-tu allé faire un petit tour...?' Vannetais, Ar Meliner (2009:178)

lexical (participe passé du verbe kaout, 'avoir')

avec doublement:

(1) Bet 'neus bet muioc'h e'idin.
bet a.3SGM eu plus que.moi
'Il a eu davantage que moi.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:31)


(4) Bet neus bet ur begad, ken n'eo ket 'wid respont.
bet a.3SGM eu un "becquée" autant ne est pas P répondre
'Il a eu son compte, tellement qu'il ne peut pas répondre, qu'il en reste muet.'
Plourin (2000:34)


(5) Bet neus bet yod.
bet a.3SGM bet bouillie
'Il a été collé à un examen.' Haut-cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:I)


et dans les sens de se faire 'avoir'


(6) Bet neusont bet ac'hanon.
bet ils.ont eu P.moi
'Ils m'ont eu.'
Hag ar menez a gano evidoc'h, Jonathan 2, p.41

perfectif

La particule bet apparaît dans des constructions où elle marque la borne de fin d'un état ou d'une action.


(1) N'heller ket bezañ ha bezañ bet.
ne peut.IMP pas être et être été
'On ne peut pas être et avoir été'.' Trégorrois, Gros (1984:521)


(2) Just 'oa bet din kouezho.
juste était été à.moi tomber
'J'ai failli tomber'.' Haut-cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:25)


Sur la carte 073 de l'ALBB, pour la traduction du français 'Nous, nous avons été malades', les réponses dans tous les dialectes montrent une particule bet juste après l'élément tensé.

Lorsque la négation ket est présente, la particule bet apparaît après elle.


(y) Gwelout a-walc'h a raent ne oa ket bet lonkadeg.
voir assez R faisaient ne était pas été soûlerie
'Ils voyaient bien qu'il n'y avait pas eu de soûlerie.' Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, ar Barzhig (1976:60)


La particule bet peut, le cas échéant, apparaître devant le verbe tensé si rien d'autre n'occupe cette place.


(6) Bet e oa ar vleunienn-se kaer gwechall; bremañ, avat, edo bras-disec'het...
été R était le fleur- beau autrefois maintenant cependant était grand-desséché
'Cette fleur avait été belle autrefois; elle était cependant maintenant complètement desséchée.'
Standard, Kervella (1933:58)


Quelques cas récurrents d'occurrence de la particule bet sont moins clairement des marqueurs de perfectivité:


(y) [ hje nize be marsən tenəd a:nun ]
Int o dije bet marse tennet warnon.
eux aurait.3SG eu peut-être tiré sur.moi
'Eux, m'auraient peut-être tiré dessus.' Haut-cornouaillais (Lanvenegen), Evenou (1987:575)


  • Te 'oar piou a zo bét deuet d'am gweled ar mintin-mañ?, Léon, Seite (1975:56)
  • Gouzoud a rez eo eeet da zoudard abaoe bloaz? -Ya, gouezet em-eus bet., Seite (1975:56)
  • N'eo két da Vourdel eo bét eet da ober e amzer zoudard?, Seite (1975:56)


avec redoublements

Parfois, la particule bet apparaît doublée, devant et après l'élément tensé.


(7) Bet int bet test eus diskar ur Breizh ha ne vo ket kavet ken.
été sont été témoin de destruction un Bretagne que ne sera pas trouvé plus
'Ils ont été témoins de la destruction d'une Bretagne qui ne sera plus retrouvée.'
Standard, Kervella (1933:55)


Le même auteur signale cet usage et le désapprouve, au moins pour les passifs lui préférant bez' on bet (Kervella 1947:§262). Pour lui, la forme en bet préverbale marque une insistance sur la dimension perfective du procès.


(8) (Bez'/ * Bet) on bet karet gantañ.
(être / été ) suis été aimé avec.lui
'J'ai été aimé de lui.'
Standard, Kervella (1933:55)


Sur la carte 068 de l'ALBB, qui traduit 'J'ai été (malade)', on voit nettement que ce redoublement est présent dans tous les dialectes sauf en Trégor et Goëlo. En vannetais, il existe mais est concurrencé par des ordres de mots à sujet initial.

Syntaxe

distribution

plus bas qu'un infinitif

En (1), on voit que bet peut apparaître après un verbe infinitif.


(1) eul leh kreñv e tle beza bet _ evito sur a-walh.
un place fort R4 doit être été pour.eux sur assez
'Ça a surement été pour eux une place forte.' Léonard (Cléder), Seite (1998:49)


(2) [ ɵ funisô wa mojen bu be grajT ]
ar fonnusañ oa moaien bout bet graet
le vite.plus était moyen être été fait
'le plus rapidement qu'il était possible de faire.' Haut-cornouaillais (Lanvénégen), Evenou (1987:575)


plus haut qu'un participe

La particule bet apparaît en (3) avant un participe post-tensé.


(3) Meur a weach on bet deut en noz dac'h an enez.
plus de1 fois suis été venu dans.le nuit de le île
'Bien souvent je suis venue de l'île pendant la nuit.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:11)


à l'initial en dernier ressort

La présence dans la zone pré-tensée est conditionnée par l'absence d'autres éléments. L'antéposition sert de dernier recours pour obtenir l'ordre à verbe second.

En (1), bed est incompatible avec un sujet à l'initiale.


(1) (* Ur servicher bennak) bed (* ur servicher bennak) en deus (ur servicher bennak) renket pep taol.
un serveur quelconque eu un serveur quelconque 3SGM a un serveur quelconque rangé chaque table
'Un serveur a rangé chaque table/ toutes les tables.'
Léon (Plougerneau), M-L. B. (05/2016)

invisibilité de bet pour d'autres éléments

La particule bet semble invisible pour certains éléments qui le croisent.

En (3), on voit que le sujet 1PL du passif est incorporé dans le verbe, mais a laissé sur son site intermédiaire le quantifieur flottant oll. Ce mouvement d'incorporation croise la particule bet.


(3) Me 'lavar dit e oam bet oll _ hejet kenañ gantañ!
moi dit à.toi R étions été tous (nous) secoué très avec.lui
‘Autant te dire qu'il nous avait tous bien secoués!’ Léonard (Cléder), Seite (1998:73)


Les pronoms écho peuvent aussi apparaître au-dessus comme au-dessous de la particule bet, mais cela nous renseigne peu sur la position de bet car les pronoms écho en breton sont par ailleurs connus pour avoir un site d'apparition flottant.

Bet est aussi invisible pour l'antéposition stylistique.

Effets sur la dérivation de la phrase

Press (1986:199) note un contraste étrange provoqué précisément par une particule bet préverbale. En (2), le prédicat nominal apparait entre la particule bet et le sujet qui reste assez bas dans la structure.


(2) Bez' eo bet labourer-douar Yannig e-pad daou vloaz.
expl est été ouvrier-terre Yannig pendant 2 an
'Yannig a été paysan pendant deux ans.' Standard, Press (1986:199)


Le remplacement de l'explétif préverbal bez' par la particule bet provoque un changement dans l'ordre préféré des mots: le sujet semble alors plus aisément apparaître au dessus du prédicat nominal. La présence ou absence du bet redoublé ne change pas les faits.


(3) ? Bet eo (bet) labourer-douar Yannig e-pad daou vloaz.
Bet eo (bet) Yannig labourer-douar e-pad daou vloaz.
été est été  ? ouvrier-terre Yannig ouvrier-terre pendant 2 an
'Yannig a été paysan pendant deux ans.' Standard, Press (1986:199)


Cet effet n'est pas reproduit avec un participe comme renket à Plougerneau.


(4) Bed en deus (ur servicher bennak) renket (ur servicher bennak) pep taol (ur servicher bennak).
eu 3SGM a un serveur quelconque rangé un serveur quelconque chaque table un serveur quelconque
'Un serveur a rangé chaque table/ toutes les tables.'
Léon (Plougerneau), M-L. B. (05/2016)

Structure informationnelle

Le sujet des phrases avec doublement de bet peut être pronominal comme lexical. Il s'ensuit que le sujet peut être donné par le contexte, comme nouveau en contexte.


  • Ar Pab Urbain II a zo ganet er vourc’hig-mañ.
Bet eo bet é c’houarn ar saout en douaroù lec’h mah eus savet un delwenn dezhoñ, en tu doc’h a c’hreizteiz a gêr.
'Le pape Urbain II est né dans ce petit bourg. Il a été gardien de vaches sur les terres où lui a été érigée une statue, au Sud de la ville.
Vannetais, Herrieu (1994:234)


Selon Le Dû (2012:90), les formes redoublées peuvent révéler l'attitude du locuteur vis-à-vis de la véracité de son énoncé, en induisant une valeur de doute.


(1) béd nœz klèwe kõms tiwahh.
été a été entendu parler de.vous
'Il a entendu parler de vous.'
> 'Il croit se souvenir d'avoir entendu parler de vous.' Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:90)


Bibliographie

ouvrages théoriques

  • Houdemont, M. 2008. 'Étude des temps surcomposés à Couëron (Loire-Atlantique)', Jean-Pierre Angoujard et Francis Manzano (éds.), Cahiers de sociolinguistique, n° 12, PUR.