Pe

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Pe, 'ou bien', est un complémenteur de disjonction. Sémantiquement, il marque (au moins) une alternative.


(1) N'ouzon ket pe oa o lavared ar wirionez pe o lavar gevier.
ne'sais pas ou était à4 dire le vérité ou à4 dire mensonges
'Je ne sais s'il disait la vérité ou s'il mentait.' Trégorrois, Gros (1996:120)


Morphologie

mutation

Pe est un déclencheur de la lénition.


(2) Hag e chome e-giz-se div pe deir eur horolaj, ha den ebet war e dro.
et R restait comme.ça 2 ou1 3 heure horloge et personne aucun sur son1 tour
'Et il restait deux ou trois heures comme ça sans personne autour (sans que personne s'en occupe).'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:79).


Cette lénition a des exceptions. Selon Merser (1963:§17), après pe, "souvent, on ne fait pas de mutation".


(2) Lavar din ha dont a ri pe { ket /* get }.
dis à.moi si venir R feras ou pas
'Di-moi si tu viendras ou pas. Léon (Plougerneau), M-L. B. (01/2016)

composition

On trouve la disjonction pe dans le composé de même sens Peotramant, 'autrement'.


variation dialectale

La disjonction se trouve en Goëlo sous la forme pa.


(2) Deus tiñ pa méñ hèy dit ! Goëlo
Deus din pe me az ay dit Standard
viens à.moi ou moi R1 irai à.toi
litt: 'Viens à moi ou je viens à toi.’
(se dit à qq de trop voyant), Koadig (2010:27)


Syntaxe

Les deux arguments de pe doivent être de même catégorie syntaxique.


rannig associé

La disjonction pe peut être suivie, selon les phrases, de l'un ou l'autre rannig, a1 ou e4 (Press 1986:209).


V2, V3

Lorsque pe introduit une proposition tensée, il peut être l'unique élément devant le verbe (ordre V2) ou laisser un autre élément s'intercaler (ordre V3).


(1) Brema-zouden ez eot a-dreñv, pe me a roio eun ognad deoh-hu!
maintenant-intensifieur R4 irez en.arrière ou moi R donnerai un marron à.vous-vous
'Tout-à-l'heure vous allez reculer (décamper), ou bien je vous donnerai un marron!' Trégorrois, Gros (1984:26)

Sémantique

Les deux arguments de pe sont placés en relations d'alternatives.


indéfinis de choix libre

C'est cette notion d'alternatives qui fait utiliser la disjonction pe dans les indéfinis de choix libre comme den pe zen, 'quelque personne, n'importe qui'.


Les structures de doublement en pe peuvent aussi être précédées d'un déterminant indéfini.

  • ...ar gorventenn dirollet war ur rumm pe rumm eus e zeñved dianket...
'... la tempête déchaînée sur un groupe ou l'autre de ses brebis égarées', Léon, Abeozen (1986:52)

approximations

Ménard (2012:'environ') donne pe-se, ou pe-seik.

A ne pas confondre

Pe peut aussi être un allomorphe de peseurt, un mot interrogatif.


Terminologie

Pour Le Gléau (1973:§88), pe est une 'conjonction juxtapositive'.

Kervella (1947) utilise le terme breton stagell disrannañ, ou stagell etredaouiñ.