Eil

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

L'adjectif eil 'second, deuxième' est un numéral ordinal.


(1) daoust na laboure ket an eil gant ar voulerezh Morlaix, Herri (1982:89)
malgré ne travaillait pas le second avec le 1imprimerie
'bien que la seconde ne travaillait pas pour l'imprimerie'


Il a grammaticalisé en un pronom (d'an eil d'eben, d'an eil d'egile...).


(2) Eus an eil kaoz ez aemp d'eben... Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:140)
de le second causerie R4 allions de1'autre
'Nous causions de choses et d'autres...'


Morphologie

dérivation

On trouve eil dans l'adverbe a-bep-eil 'alternativement' et dans la tournure réciproque an eil d'egile.


(3) A bep eil bazh e reer ar skeul.
à1 chaque second bâton R fait.IMP le échelle
'D'échelon en échelon, on grimpe à l'échelle.' Proverbe, Abalain (2001:35)


Le préfixe eil- est aussi une grammaticalisation du numéral ordinal eil 'second, deuxième'.


(4) A-benn daou viz e voemp keneiled bras. Standard, Drezen (1932:19)
d'ici deux1 mois R4 fûmes com.second.s
'Au bout de deux mois, nous étions de bons amis.'


Sémantique

'tous les deux jours', bep eil deiz

(1) Me a ra yaourtou bep eil deiz. Cornouaillais de l'Est (Bannalec)
moi R fait yaourts chaque second jour
'Je fais des yaourts tous les deux jours.' Bouzec & al. (2017:132)


Diachronie

Matasovic (2009) propose pour eil une racine protoindo-européenne en *h2elyo- 'autre', et proto-celtique pronominale en *alyo- 'autre', ayant donné le vieil irlandais aile [io], moyen gallois eil, all-, moyen breton eil, et cornique yl.

Les mots apparentés sont le latin allius et le grec állos.