Kent

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

L'adverbe kent ordonne l'antériorité temporelle entre deux éléments (comme a-raok 'avant').


(1) Red eo komañs kent achu.
obligé est commencer avant finir
'Il faut commencer avant de finir (proverbe).' Le Scorff, Ar Borgn (2011:25)


Morphologie

invariable

Cette préposition est invariable (Seite & Stéphan 1957:101), ce qui explique sa facilité à grammaticaliser en préfixe ou en adverbe.


grammaticalisation en suffixe

Kent a grammaticalisé de façon transparente en un préfixe signifiant l'antériorité: kent-.


dérivation

On trouve les formes dérivées agent et diagent, de même sens.


(2) Ne c’hell ket mui va c’harout evel agent !
ne1 peut pas plus me2 aimer comme à1.avant
'Elle ne peut plus m'aimer comme autrefois.' Langleiz (1943:13)


La préfixation de l'adverbe ken, ker, kel obtient l'adverbe kerkent 'aussitôt'.

Le comparatif de supériorité kentoc'h signifie 'plus tôt (plus avant)'. Kentoc'h a aussi grammaticalisé en adverbe d'opposition, obtenant un composé similaire à son équivalent français plutôt.


répartition dialectlae

Kent semble réparti dans toutes les variétés. En standard, il semble cependant perdre la compétition avec a-raok.


(3) kent antreal er c'hlas Morlaix, Herri (1982:12)
avant entr.er dans.le 5classe
'avant d'entrer en classe'


Syntaxe

Kent peut sélectionner comme argument le temps de l'action d'une structure infinitive. Il peut aussi sélectionner une proposition tensée, auquel cas elle est introduite par le complémenteur ma4.


(1) Un arrest a ra Alan kent digor kloued ar liorzh.
un arrêt R fait Alan avant ouvrir barrière le jardin
'Alan s'arrête avant d'ouvrir la barrière du jardin. Vannetais, Ar Meliner (2009:105)


L'argument peut n'être pas réalisé, comme c'est aussi le cas pour son opposé sémantique goude.


(2) Ha ken seder goude evel kent.
et tant gai après comme avant
'Et d'aussi bonne humeur après qu'avant.' Trégorrois, Gros (1966:233)


Diachronie

Le Brigant (1779:22), à Tréguier, donne kent èvit canan, kent evit kanañ 'avant que de chanter'.


(3) quent ma sortiou deus avreis
kent ma sortio deus a Vreizh graphie peurunvan
avant que4 sortira de de1 Bretagne
'avant qu'elle ne s'expatrie' Trégorrois pré-moderne, fin XVII°, Kernaudour (2017:7, 11)