Nebeut

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Nebeut est un indéfini. C'est un quantifieur positif existentiel. Il quantifie sur des expressions plurielles.


(1) Un nebeut notennoù diwar-benn Gwalarn.
un peu notes à.propos Gwalarn
'Quelques notes sur Gwalarn.'
Standard, titre d'article, Gerven (1978) dans Ar Falz 26


Morphologie

composition

Nebeut se trouve dans le composé a-nebeudigoù, 'peu à peu, petit à petit'.


(1) A-nebeudigoù e ta an deiz.
à-peu.DIM.PL R vient le jour
'Le jour vient peu à peu.' Vannetais, Herrieu (1994:213)


(2) Un ivraign e goll é speret a nebedigueu, e uz é yéhæd.
un ivrogne R1 perd son1 esprits à peu.DIM.PL R1 use son1 santé
'Un ivrogne perd son esprit petit-à-petit, s’use la santé, (...). Vannetais (1830), IS., cité dans Louis (2015:209)

catégorie

La catégorie de nebeut n'est pas claire. Il a un comportement plutôt nominal, mais il est invariable en ce qu'il ne peut avoir de dérivation plurielle en dehors de la préposition complexe a-nebeudoù, 'peu à peu'.


Nebeut peut apparaître après un article et un ordinal.


(1) An eil nebeud a gresk egile. L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1958:'nebeud')
le second peu R1 grandit autre
'Les petits ruisseaux font les grandes rivières.'


Comme un quantifieur nominal, nebeut peut apparaître avant la préposition a (nebeut a X, 'peu de X'). Il peut aussi fonctionner sans la préposition a/eus (un nebeut X, 'un peu (de) X').


(2) nœbed 1dra,

nebeut a dra
'peu de choses', Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:46)

intensifieur

Le suffixe -kaer modifie en l'intensifiant le degré du quantifieur nebeut (nebeut-kaer, 'fort peu', Favereau 1997:§232).


Quantification verbale

(3) Gwechall, e karemp hon amezeien, hirio avad e karomp nebeut anezho.
fois.autre R4 aimions notre voisins aujourd'hui cependant R4 aimons peu P.eux
'Autrefois nous aimions nos voisins mais aujourd'hui nous les aimons peu.'
Léon, Constantius (1900:147)


variation dialectale

En vannetais, on trouve dans le même sens l'usage du quantifieur bihan.


Sémantique

La lecture nominale de nebeut diffère de sa lecture de quantifieur (nebeut a dud, 'peu de gens' vs. un nebeud tud, 'quelques personnes', Kerrain 2001). La lecture nominale engage une attitude évaluative du locuteur. Pas la lecture du quantifieur.


Expressions

d'an nebeutañ, 'au moins'

L'expression d'an nebeutañ, 'au moins', impose un focus contrastif.


(1) Ie (da nebeutañ), a zeu alies.
eux à peu.le.plus R1 vient souvent
'Eux (au moins), ils viennent souvent.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)