Subordonnées temporelles

De Arbres
(Redirigé depuis Temporelle)

Les subordonnées temporelles, ou propositions circonstancielles de temps apportent une précision temporelle dans la phrase.


(1) Ur wech hepken, e c'hellis pakañ anezhi e-keit ma c'hoarzhe outi hec'h-unan ...
un 1fois seulement R4 pus attraper P.elle [ pendant que riait à.elle son-un ]
'Une seule fois, je pus la surprendre pendant qu'elle riait toute seule ...'
Standard, ar Barzhig (1976:24)


Inventaire

Les complémenteurs introduisant des subordonnées temporelles sont :

 pa 'quand'
 ha pa 'quand'
 a-benn (ma) 'quand'
 pese 'quand'
 keit ha(g) (ma) 'tant que'
 e-keit ma 'pendant (que)'
 e-pad ma/na 'pendant (que)'
 durant ma 'pendant que' 
 goude 'après'
 evel ma 'dès que'
 a-greiz ma 'dès que'
 abaoe ma 'depuis que'
 bep ma 'à mesure que', dre ma, seul... seul...
 les particules en ur, ou o


(2) Berr an traoù g'ur bochad tiadoù 'benn tosta fin ar miz.
court le choses avec un masse maison.née.s [ quand proch.e fin le mois ]
'Beaucoup de familles manquent d'argent dès qu'approche la fin du mois.'
Vannetais (Le Scorff), Ar Borgn (2011:81)


(3) Durant ma ver yaouank...
pendant que4 est.on jeune
'Tant qu'on est jeune... '
Vannetais (Languidic), Crahe (2013:332)


Syntaxe

distribution

(4) / ər 'mur ə za bə'dag ən no'stãk pəd ə mɑ:re 'brɑ:s /
Ar mor a za bedag an Nostank [ pad eo mare braz ].
le mer R1 va jusqu'à Nostang quand1 est marée grand
'La mer vient jusqu'à Nostang quand il y a une grande marée.'
Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)


Les subordonnées temporelles précèdent souvent leur matrice (Favereau 1997:§572). Dans la périphérie gauche de la phrase, elles occupent une place récursive où se trouvent aussi des adverbes de mise en scène.


(5) Goude ar gwalldaol zo bet digwener e Arras, 3 bloaz goude Samuel Paty, emañ c'hoazh ar gumuniezh edukativel e kañv.
après le attentat R1 est été vendredi en Arras trois an après Samuel Paty est encore le 1communauté éducatif en deuil
'Suite à l'attentat de vendredi dernier à Arras, 3 ans après la mort de Samuel Paty, la communauté éducative est encore en deuil.'
Standard, communiqué Diwan Breizh [10/2023]


En (6), qui comprend une négation, le verbe tensé est en quatrième position. La phrase commence par un topique suspendu qui co-réfère avec le sujet de la phrase. La subordonnée temporelle le suit et apparaît donc au milieu de la périphérie gauche de la phrase, au-dessus de la négation.


(6) Me, pa vezan war ma gwri ne vezan ket o klask si en dud all.
moi [ quand1 suis sur mon cout.ure ] ne1 suis pas à4 chercher défaut en.le 1gens autre
'Moi, quand je suis à ma couture, je ne suis pas en train de rechercher (quels sont) les défauts des autres.'
Trégorrois, Gros (1984:391)

invisibilité pour le rannig ?

Une subordonnée temporelle peut être invisible pour le rannig. En (6), Le rannig a1 signale un groupe nominal devant lui.


(7) Al labourer douar, a-benn ma vez hanter-kant vloaz, a vez friket e gorf gand al labour.
le travaill.eur terre [ quand que4 est moitié-cent1 an ] R est bris.é son1 corps avec le travail
'Le cultivateur, quand il arrive à cinquante ans, a le corps brisé par le travail.'
Trégorrois, Gros (1984:53).


À ne pas confondre

La relative d'un syntagme de temps n'est pas une proposition circonstancielle de temps.


(1) mǝs pasǝd ǝ huʁz ma dʁukɛɲ.
m'eus paseet ar c'houlz ma m'boa droug-kein.
1SG a pass.é le temps que 1SG avait mal-dos
'J'ai fini le temps où j'avais mal au dos.'
Bas-vannetais, Cheveau (2007:207)


Cela est vrai même dans le cas des relatives réduites, dont la tête temporelle n'est pas prononcée.


(2) C'hwi n'oc'h ket bet hag e oa dav deoc'h sevel teir pe beder gwech an noz ?
vous ne1 êtes pas été et/que R4 était obligé à.vous lever trois pe1 quatre fois le nuit
'Vous, il n'y a pas eu un temps où vous deviez vous lever trois ou quatre fois par nuit ?'
Gourmelon (2014:65)


Terminologie

Kervella (1947) utilise le terme islavarenn-amzeriañ.


Bibliographie

  • Favereau, F. 1997. Grammaire du breton contemporain. Morlaix: Skol Vreizh, §603-635.