Mor

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le nom mor, masculin, dénote la 'mer'.


(1) Jañn a veze eur voubou en he diouskouarn evel trouz ar mor.
Jeanne R1 était un "boubou" dans son2 deux1.oreille comme bruit le mer
'Jeanne avait un bourdonnement dans les oreilles comme le bruit de la mer.'
Trégorrois,Gros (1974:397)


Morphologie

dérivation

Le préfixe ar- donne arvor 'rivage de la mer' (Trépos 2001:§121), 'littoral' (Favereau 1997:§194).

Le préfixe tar- donne tarvor 'petite marée', Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012)


mots composés

Le nom mor marque souvent la provenance. On a dour-mor 'eau de mer', boued-mor 'fruits de mer', ou laboused-mor 'oiseaux de mer'.

On trouve aussi un qualificateur de type 'maritime', avec rannvor 'région maritime' (Vallée 1931) et rannvor 'partie de mer, d'océan' (Favereau 1993).

La 'marée de mortes-eaux' se dit marvor ou kontrec'h.


variation dialectale

(2) En des ched ir mour a-pih ur sorsérez èl hounnen.
R.3SGM y.a pas dans.le mer entier un sorcièr.e comme celle-ci
'Il n'y a pas pareille sorcière dans la mer entière.' Vannetais, An Diberder (2000:102)


(3) /nag əfəXen ped e-rmour /
que R.seraient bet en-le.mer
'bien qu'ils eussent été en mer' Groix, Ternes (1970:325)


grammaticalisation

Le préfixe grammaticalisé à partir du nom mor 'mer' est mor- /mor-/ (morgevnidenn 'araignée de mer').

Sémantique

'à la mer, bord de mer', mont d'an aod, bord an aod

(1) ... var bord an aod...
sur bord le côte
'sur le bord de la mer' Breton 1905 (Plouider), Burel (2012:194)


(2) Beb hañv e kustume mond d'an aot.
chaque été R4 "coutumait" aller à'le côte
'Tous les étés il avait l'habitude d'aller au bord de la mer.' Merser (2011:126)


(3) Gwechall, pa veze re a avel, ez aent ket d'an aod.
autrefois quand1 était trop de1 vent (ne) R+C allaient pas à'le côte
'Autrefois, ils n'allaient pas en mer quand il y avait trop de vent.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:9)


marée basse, haute, étale, montante, descendante

(1) /čen mə-Xa:ryjimp, fo rmour izeil /
Ken m'arruimp 'vo ar mor izel.
d'ici que4'arriverons sera le mer bas
'D'ici à ce que nous arrivions la mer sera basse.' Groix, Ternes (1970:323)


(2) D'an eur-mañ-'n-eur e vo lano.
à le heure-ci-le-heure R sera marée
'La mer commencera à monter à telle heure.' Trégorrois, Gros (1984:73)


(3) Pa deu ar mor war-laez, a-forzh da bignat, e veze truiet an div enez.
quand1 vient le mer sur-haut à-force de1 monter R est guéé le deux île
'Quand la marée montait, à force de monter, elle créait un gué entre les deux îles.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:14)


(4) pa veze marvor.
quand1 était mort1.mer
'lors des marées de mortes-eaux' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:23)


(5) Ar gourlan a ziskenn divreoc'h eget ma pign, sañset.
le haut.flux R1 descend vite.plus que que4 monte censé
'A l'étale de haute mer, la mer descend plus vite qu'ele n'a monté, censément.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:22)