Estreget

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

La préposition estreget, littéralement /autre.que/, est un quantifieur positif. Elle est très usitée dans l'équivalent de l'expression française 'Il n'y a pas que...'.


(1) Estregedout zo fin. Kerrain (2001)
autre.que.toi est malin
'Il n'y a pas que toi qui est malin.'


Morphologie

composition interne

Selon Kervella (1947:§882), estreget contient le préfixe es-. On reconnaît la même racine que dans estren 'étranger'.

La seconde partie est clairement eget, le complémenteur utilisé dans les comparatives de supériorité. Helias l'écrit d'ailleurs en deux mots.


Cornouaillais, Helias (1953:9)
(1) Estr egedon a zo gwerzet gant e zell.
autre que.moi R1 est vendu avec son1 regard
'Je ne suis pas la seule à me trahir d'un regard.'


variation dialectale

La forme estreget est accueillie en breton standard.


(2) Estreget pizza a zebromp memes tra !
autre.que pizza R1 mangeons même chose
'Nous ne mangeons pas que de la pizza quand même !'
Standard, Brezhoneg #2, p.15


estroc'h evit

En trégorrois et en vannetais, on trouve la forme estroc'h evit, qui inclut un suffixe -oc'h comparatif de supériorité (litt. /autre.plus que/). Cette forme est passée dans certains ouvrages pédagogiques.


 Ledunois (2002:292):
 "Estreget est formé sur la forme du comparatif eget, et sa conjugaison est d'abord celle de cette dernière. Mais il existe une seconde préposition du comparatif, evit, qui, logiquement, sert à composer une variante d'estreget, essentiellement en trégorrois parlé nous dit Jules Gros."


(3) Estroh evit en ostalerïou e vez cholori.
autre.plus que dans.le auberges R est tapage
'Il y a du tapage ailleurs que dans les auberges.'
Trégorrois, Gros (1970b: 'cholori')


(4) [ ɛʃtroh awɛ inõ ]
estroc'h -evit unan
étrange/autre.plus que un
'plus d'un' Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:36)


(5) [ bøde ɛʃtrohaɥɛdaɲmi a wija gober ən trəwsə ]
Bout eh eus estroc'h-evidin-me ha 'ouia gober an traoù-se.
être R y.a autre.plus.que.1SG-1SG que R sait faire le choses-ci
'Il n'y a pas[?] que moi qui sait faire ça.'
Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:36)


(6) Selaou a ran estroc'h evit sonerezh pop.
écouter R1 fais autre.plus que musique pop
'Je n'écoute pas que de la musique pop !'
Standard, Brezhoneg #2, p.15


skleit

En cornouaillais de l'Est, on trouve la forme skleit (evit). Le complémenteur evit semble donc y apparaître deux fois.


(7) skleit evit Jos 'zo bet 'ba' du-se.
autre que Jos est été dans côté-ci
'D'autres que Jos y sont allés'.'
Cornouaillais de l'Est (Riec), Bouzeg (1986:25)


(8) Skleit 'vi Joz, oa dàet i rweig 'sam'z genom. Cornouaillais de l'Est (Riec)
Estreget Joz, e oa deuet e wreg asamblez ganeomp. Équivalent standard
autre.que que Jos R était venu son1 femme ensemble avec.nous
'En plus de Jos, sa femme est venue avec nous.'
Bouzec & al. (2017:109)


répartition dialectale

La préposition estreget n'est pas connue en dialecte du Goëlo (Koadig 2010:44; "E-lec'h lavaret unan all estregedon e vo graet gant: un all muioc'h 'vidon, un all 'n ëm lec'h"). Voir aussi, en nord vannetais, pasemant 'non seulement, sans compter, en plus de, outre, nonobstant', Thibault 1914:190,437).

La revue pédagogique Brezhoneg #2 en 2014 pose comme équivalents en (9) estreget et ouzhpenn 'plus (que)', littéralement /sur.tête/.


(9) Ouzhpenn tud torr-penn zo amañ !
Estreget tud torr-penn zo amañ !
( sur.tête / autre.que ) gens casse-tête (R) est ici
'Il n'y a pas que des gens pénibles ici !'
Standard, Brezhoneg #2, p.14

Syntaxe

Estreget est souvent considéré comme une préposition (cf. Ledunois 2002:292), sans doute à cause de la possibilité qu'il a de servir de support à l'incorporation pronominale.


estreget vs. ken nemet, hepken nemet

Estreget est en compétition d'usage avec ken nemet.


Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:21)
(1) Petra 'rajemp ken nemet c'hoari d'an oad-se?
quoi ferions plus sauf jouer à1'le âge-ci
'Que ferions-nous à cet âge à part jouer?'


Cornouaillais / Léon, Croq (1908:35)
(2) Ha piou ken nemet ar person?
et qui plus sauf le recteur
'Et qui d'autre que le recteur?'


Cornouaillais / Léon, Croq (1908:34)
(3) gant piou hepken nemet gant ar person?
avec qui plus sauf avec le recteur
'Avec qui d'autre qu'avec le recteur?'


Bibliographie

  • Ledunois, J. P. 2002. La préposition conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 277-)