Restrictivité

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

La restrictivité est une propriété sémantique.

Les modifieurs restrictifs ont la propriété de restreindre le domaine de référence de leur tête.

Les modifieurs non-restrictifs ont la propriété de ne pas restreindre le domaine de référence de leur tête.


Modification non-restrictive

Dans le groupe nominal mon amie Myriam ou mon amie que je t'ai présentée à Pâques, le domaine de référence du groupe nominal mon amie (= un individu) est toujours égal à un individu après modification. La modification n'est pas restrictive.


relative

En (1), an hini 'zo er voatur modifie an den de façon non-restrictive. C'est une relative appositive.


(1) [ ǝn dɛ͂n [ ǝnani zi:r vwatyr ] zi ʃom irvɔrh ]
an den an hani 'zo er voatur 'zo é chom er vourc'h
le homme le hini R est dans.le 1voiture R à rester dans.le 1bourg
'L'homme qui est dans la voiture habite dans le bourg.'
Bas-vannetais, Nicolas (2005:48)


Les relatives appositives ne montrent pas d'effets de reconstruction (Guilliot 2006:1890).


(2) [ Poltred-mañj Yanni [CP Øj en deus proi roet __j da Vari ] a zo bet drailhet.
photo-ci Yann R.3SG a pro donné à1 Marie R est été détruit
'Cette photo de Yann, qu'il a donné à Marie, a été détruite.' Standard, Guilliot (2006:1890)


Modification restrictive

En contraste, dans un sac rouge cousu par Julie, le domaine de référence du groupe nominal un sac (= toute entité ayant les caractéristiques prototypiques d'un sac dans le contexte approprié) est restreint par un sous-ensemble de couleur et de fabrication (+ ayant les caractéristiques prototypiques du rouge, + ayant été cousu par Julie). L'ensemble des sacs rouges ayant été cousus par Julie est restreint par rapport à l'ensemble des sacs.

En (3), le sujet ar c'hoad pin comprend un adjectif restrictif: le domaine de référence de ce qui est du bois est restreint au sous-ensemble des bois de pin.


(3) Ar hoad pin a dorr krak.
le 5bois pin R1 casse nettement
'Le (bois de) pin casse net (avec un bruit sec).' Trégorrois, Gros (1970b:§'krak')


(4) evit ar bezhin troc'h.
pour le goémon coupe
'...pour le goémon de coupe.' Léon, Mellouet & Pennec (2004:87)


relative

Les relatives restrictives montrent des effets de reconstruction (Guilliot 2006:1890). La phrase en (5) est agrammaticale car dans son site reconstruit, le constituant pep poltred Yann est c-commandé par le sujet de la relative.


(5) * Pep [ poltred Yanni ]j en deus i gwelet __j a zo bet drailhet.
chaque photo Yann R.3SG a pro vu R est été détruit
'Chaque photo de Yann qu'il a vu a été détruite.' Standard, Guilliot (2006:1890)


En breton, les relatives restrictives peuvent être construites en apposition. Aucun complémenteur n'apparaît alors. Le groupe nominal ancre qui est modifié (ici en gras) co-réfère obligatoirement avec un ou plusieurs pronoms dans la relative.


(6) Sellout a reas kurius ouzh [ paotrx [ ex sae wenn ] ].
regarder R fit curieux à gars son robe1 blanche
'Il regarda, curieux, l'homme en robe blanche.' Standard, Drezen (1990:29)