Aod

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le nom aod dénote la 'côte', la 'grève'.


(1) Kerzed a reom war an aod goloet a vili. Léon, Seite & Stéphan (1957:123)
marcher R1 faisons sur le grève couvert de1 galets
'Nous marchons sur la grève couverte de galets.'


Morphologie

nombre

(2) evid dont da bourmen war an aotchoù.
pour venir pour1 promener sur le côtes
'pour venir se promener sur les côtes' Léon (Plouzane), Briant-Cadiou(1998:6)


dérivation

Le verbe diaochañ obtient 'enlever de la grève'.


(3) Ni on-oa bet mil boan o tïaocha ar pez tamm koad-se.
nous 1PL-avait eu mille1 peine à4 .grève.r le pièce morceau bois-ci
'Nous avions eu mille peines à tirer cette pièce de bois de la grève.' Trégorrois, Gros (1989:'diaocha')

Sémantique

Selon les contextes, an aod peut dénoter la plage et les chemins de douaniers, la grève, des falaises, la bande côtière large d'un pays. Elegoët traduit même l'expression mont d'an aod par 'aller en mer'.


(1) En naùvet di chte ma hei ariù ar un aod ihuél.
en.le 9.ième jour voici est elle arrivé sur un côte haut
'Le neuvième jour, elle est arrivée sur de hautes falaises.' Vannetais, An Diberder (2000:101)


(2) Ar merc'hed n' o doa lodenn ebet en aod evit ar bezhin troc'h.
le filles ne 3PL avait lot aucun en.le grève pour le goémon coupe
'Les femmes n'avaient pas de lot pour le goémon de coupe.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:87)


(3) Ya, met c'hwi zo ganet en aod, se.
oui mais vous estdans côte ?
'Oui, mais vous êtes né sur la côte.' Léon, Kervella (2009:215)


(4) Gwechall, pa veze re a avel, ez aent ket d'an aod.
autrefois quand1 était trop de1 vent (ne) R+C allaient pas à'le côte
'Autrefois, ils n'allaient pas en mer quand il y avait trop de vent.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:9)