Arsa !, Asa !

De Arbres
(Redirigé depuis Arsa !)

L'interjection Arsa !, Asa ! a un sens exhortatif 'Allons ! Allez !' ou un sens plus faible comme 'Eh bien !, Voyons !, Ma parole !'. C'est un emprunt ancien à une ou plusieurs interjections romanes. Arsa ! a aussi le sens oppositionnel 'Stop !' dans la mesure où il est parfois confondu avec Arsav ! 'Arrêtez !'.


(1) Arsa ! Se o deus graet !
Eh bien ! ça 3PL a fait
'Eh bien ! Ils ont fait ça !'
Standard, Preder & Armor (1977:21)


Sémantique

remplisseur

Parfois, le sens de Arsa ! est si faible qu'il pourrait être un remplisseur. Il est alors orthographié sans exclamatif.

En (2), le locuteur est un légionnaire romain envoyé à la bataille contre les gaulois dans une traduction d'Asterix et Obélix.


(2) A : War-raok ! B : Arsa...
en-avant Euh...
'A: 'En avant !' / B : 'Euh, Eh bien ... '
Standard, Preder & Armor (1977:44)


hèlement et sens minimal

On trouve Arsa ! comme hélement simple (Arsa, paotred ! 'Eh, les gars !', Bzh5 (2007:7).


(3) Arsa ! ! Ahont ! Setu-eñ !
Oh ! ahont voici-lui
'Oh ! Là-bas, le voilà !'
Standard, Biguet (2017:18)


(4) Arsa ! Aze 'oas Milou gaezh !
Ah ! étais Milou 1cher
'Ah ! Te voilà enfin, mon vieux Milou !'
Standard, Biguet (2017:33)


(5) Arsa ! N'houllez ket ?
Ah ! ne1 demandes pas
'Ah ! Tu protestes ?'
Standard, Biguet (2017:35)

'Eh bien !, Mais !, Voyons !'

Arsa ! est traduit seulement par 'Eh bien !' dans Menard & Bihan (2016-), Cornillet (2020).


(6) Daoust ha... Arsa, ya, ur gaz mougus eo !
à.savoir si Eh bien ! oui un gaz étouff.ant est
'Est-ce que... ? Mais oui c'est un gaz asphyxiant !'
Standard, Biguet (2017:12)


(7) Arsa !... Hoc'h anavezout a ran !
Ah mais ! vous+C connaître R 1 fais
'Ah mais !... Je vous reconnais, vous !'
Standard, Biguet (2017:41)


(8) Arsa, petra a lavar ar c'hazetennoù ?
Voyons ! quoi R1 dit le 5journal.x
'Voyons ! Que disent les journaux ?'
Standard, Biguet (2017:41)


'Eh ben !' constatatif

(9) Asa ! Ar West n'eo ket ken pezh ma oa !
Eh ben ! le West ne est pas plus ce.que que était
'Eh ben ! Le Far-West n'est plus ce qu'il était !'
Standard, Skol an Emsav (1977:28)


(10) Arsa ! Evel pa vefe trouz ur c'heflusker ...
Ma parole ! comme quand1 serait bruit un 5moteur
'Ma parole ! On dirait un bruit de moteur ...'
Standard, An Here (1993:46)


exhortatif

On trouve Arsa ! comme exhortatif (Bill ! Arsa ! Bill ! Dihun 'ta ! 'Bill ! Allons, Bill ! Réveille-toi !' Biguet 2017:50).

La lecture exhortative de Asa !, Arsa ! provient de plusieurs emprunts au domaine roman qui se sont confondus. Tous les locuteurs n'ont pas cette lecture. Cornillet (2020) donne un exhortatif en /t/ ; Ah 'ta !, Ai 'ta !, 'Allons ! Courage !' et Menard & Bihan (2016-) Ai 'ta 'Allons-donc !'.


(1) Un, daou, Un daou ! Asa ! war-raok !
un deux un deux Allez ! en.avant
'Une, deux, une deux ! Allez ! Du nerf !'
Standard, Preder & Armor (1977:36)


(2) Arsa ! ur striv bihan c'hoazh !
Allez ! un effort petit encore
'Allons-y ! Encore un petit effort !'
Standard, Biguet (2017:28)


En (3), le sens exhortatif est un peu altéré, comme si l'exhortatif était rhétorique ('Et allez donc !') ?


(3) Arsa ! Diwallit p'emaoc'h o vale !
ben alors ! attention quand1 êtes à4 marcher
'Ben alors ! Regardez où vous allez !'
Standard, Bzh5 (2007:21).


Arsa(v) !, 'Arrêtez ! Pause ! Stop ! Ça non !'

Dans la lecture Arsa ! 'Stop !', il s'agit d'une interjection formée sur Arsav !, impératif du verbe arsaviñ 'cesser, arrêter'.

En (1), le locuteur s'aperçoit brutalement de la confirmation d'une information qui lui a été dite fausse auparavant. Il est étonné, choqué et s'insurge, exprime une opposition brutale. (Ça par exemple !, Ah ça non alors !, Pause !, Stop !, Arrête !).


(1) Arsa !... Chomit a-sav !...
Halte ! restez à-debout
'Halte !... Arrêtez !... '
Standard, An Here (2003:1)


(2) Arsa ! Bec'h a vo ha n'eo ket c'hwi a lar !
ça non ! peine R1 sera et ne est pas vous R dit
'Ah non ! Ça ne se passera pas comme ça, c'est moi qui vous le dis !'
Standard, Kervella (2001:41)


(3) Arsa !, Biskoazh ! N'eo ket gwir !
non ! incroyable ! ne est pas vrai
'Non ! Pas possible !... C'est pas vrai ? !'
Standard, Kervella (2001:55)


Toutes les variétés de breton n'ont pas opéré la conflation entre Arsa ! et Arsav ! 'Stop !'. Kervella (2001) orthographie les deux Arsa ! alors que Kervella (2002b) ou Biguet (2017) utilisent les deux distinctement (cf. Arsav ! 'Stop !' p.35). Kervella (2003) confond les deux de nouveau, comme An Here (2003:49).


(4) Arsav !... Da belec'h 'maoc'h ' vont ?
Halte-là ! à1 êtes (à)4 aller
'Halte-là ! Où allez-vous ?'
Standard, Kervella (2002b:3)


(5) Arsa ! Ne vo ket na ne vo !
Halte-là ! ne1 sera pas ni ne1 sera
'Halte-là ! Pas de ça, Lisette !'
Standard, An Here (2003:49)

Diachronie

Il est probable que les deux allomorphes en breton moderne, Asa ! et Arsa !, viennent d'emprunts différents. Deshayes (2003) date l'apparition des deux au XVIII°. Les deux allomorphes ont aussi fondu avec Arsav ! 'Stop !'.


ancien français Ah çà !

En ancien français, l'interjection çà, parfois Ah çà ! a un sens exhortatif.

  • Çà, travaillons. Çà, allons. Çà, montons à cheval. Ah çà, venez-vous ?
CNRTL


ancien français Or çà !

Menard & Bihan (2016-) ont proposé que l'interjection viendrait d'une grammaticalisation de l'emprunt Or ça !. En ancien français, Or ça... or ça est une structure corrélative qui signifie 'Tantôt... tantôt' et une locution exhortative qui signifie 'Allons donc !, Allons !, Eh bien !'. Ce dernier sens perdure en moyen français puis jusqu'en français du XVIIIe siècle (Loobuyck 2011).

  • Or ça, damoiselle, il vous fault aussi seoir..
'Allez, mademoiselle, il vous faut aussi vous asseoir.'
Miracle de la marquise de la Gaudine, 1350, p. 125, cité dans Loobuyck (2011:91)

Bibliographie

horizons comparatifs

  • Loobuyck, Elien. 2011. Or vs maintenant en ancien et en moyen français, ms. de master, U. Gent. texte.