Gato, katoenn

De Arbres

Le nom gato cornouaillais ou katoenn en Léon est un emprunt transparent au français gâteau. Il converge à peu près avec le nom collectif haut-vannetais kateù 'gâteaux', au singulier dérivé katiùenn que Delanoy (2010) donne comme emprunté au gallo gatew 'gâteau'.


(1) Goul ' ra er c'huizin la ma zo bet fichet pep gato.
demander R fait en.le 5cuisine que si est été décoré chaque gâteau
'Il demande en cuisine si chaque gâteau a été décoré.'
Cornouaillais (Scaër/Bannalec), H. Gaudart (05/2016)


(2) Ya, pep katoenn un apprenti bennak en neus dékoret.
oui chaque gâteau un apprenti quelconque 3SGM a décor.é
'Oui, un apprenti a décoré chaque gâteau.'
Léon (Plougerneau), M-L. B. (05/2016)


(3) A:- Ne debra ket gato ? B:- Gra sur a-walc’h !
ne1 mange pas gâteau fait sûr assez
'Il ne mange pas de gâteaux ? - Oh si certainement !'
Trégorrois (Bégard), locuteurs nés en 1915, 1920
Yekel (2016:'goulenn nac'h')


Sémantique

compétition lexicale

Le nom gato ou katoenn emprunté au français, ou le nom katiùenn emprunté au gallo, sont en compétition avec le breton standard gwastell, kouign et le léonard skotenn.