Tamall

De Arbres

Le verbe tamall est un verbe transitif comme reprocher. Son participe peut être traduit par accusé.


(1) Gouzout a rez e vez tamallet tout d'ar beorien.
savoir R1 fais R4 est reproch.é tout à le 1pauvre.s
'Tu sais que tout est reproché aux pauvres.'
Trégorrois, Stephens (1982:51)


Morphologie

dérivation

Le participe a un emploi adjectival.


(2) Ar gwaz a nevez ket ar vugale tamallet.
le homme R connaît pas le 1enfant.s accusé
'L'homme ne connaît pas les enfants accusés.'
Léonard (Plougerneau), M-L.B (10/2018)


Le préfixe di-1 ne semble pas impacter le sens du verbe.


(3) Barner a zidamall torfed ' zo e-unan en em varned.
jug.eur R1 .reproche méfait R1 est son1-un se1 jugé
'Celui qui juge se juge lui-même.'
Proverbe


Syntaxe

structure argumentale

C'est un verbe déclaratif qui peut sélectionner une complétive comme son objet (tamalll un dra bennak).


La forme réfléchie 'reprocher qqch à soi-même' se construit avec en em, ici avec une ellipse de l'objet.


(3) Alïes e kave digare d'en em damall [...], kammed d'en em veuli.
souvent R4 trouvait excuse de1 se1 reprocher pas de1 se1 louer
'Elle trouve souvent moyen de se faire des reproches, jamais de se chanter louanges.'
Buhez ar zent, § Santez Thereza, p.710