Mignon

De Arbres

Le nom mignon dénote un 'ami'. En vannetais, c'est aussi un 'baiser'.


(1) Koll ma mignon am eus kavet start.
perdre mon2 ami R.1SG a trouv.é dur
'J'ai trouvé dur de perdre mon ami.'
Vannetais (Le Scorff), Ar Borgn (2011:37)


Sémantique

Le nom haut-vannetais mignon, minon, menon dénote un 'baiser'. La carte 531 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de (un) baiser. On voit que le reste du vannetais utilise bok, sauf au nord où il utilise bouch, comme en cornouaillais. Le nom pok, lui, est typique du Léon et trégor.

Les cartes 461 et 462 du NALBB documentent la variation dialectale de la traduction du nom baiser et son pluriel des baisers.


dérivation

Le nom mignon n'est pas facilement verbalisable, aussi aux endroits où il est utilisé, le verbe signifiant 'embrasser' est une variante sur briata.

Diachronie et sémantique

Le nom mignon, emprunté au français, est attesté en breton depuis au moins 1530 (Deshayes 2003). Ce nom breton a été emprunté par le français de Basse-Bretagne, où il dénote au XXI° une personne liée par un lien de camaraderie, sans sous-entendu amoureux ou sexuel. Son emploi y est cependant restreint au vocatif (pour appeler quelqu'un, mais pas */?J'ai deux mignons dans le Cap).

En moyen français, le nom mignon est attesté depuis le XII°, avec le sens de 'amant' (CNRTL). Il se trouve comme synonyme de 'compagnon de couche' en moyen français, puis 'favori, homme plaisant' en français pré-moderne.

En gallo comme en haut-vannetais, mignon, n.f. dénote un 'baiser' (Delanoy 2010).