Mergl

De Arbres

Le nom mergl dénote la 'rouille'.


(1) An diegi a zebr an den, e-giz ar mergl a zebr eur benveg houarn dilabour.
le paresse R1 mange on comme le rouille R1 mange le outil fer .travail
'La paresse mange son homme comme la rouille un outil de fer inutilisé.'
Cornouaillais / Léon, Croq (1908:27)


Morphologie

dérivation

Le préfixe privatif di-, dis- obtient disvergl 'inoxydable'.

A L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1958) remarque que merklenn, merglenn 'oxyde, rouille' ont le même sens que mergl. Le dérivé mergladur, mentionné par Ernault et Vallée, y est inconnu.


(2) Eun tamm houarn drebet gand ar verklenn
un morceau fer mang.é avec le 1rouille.SG
'un morceau de fer mangé de rouille.'
L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1958)


merglenn wenn 'maladie cryptogamique'

La /rouille blanche/, maladie cryptogamique du chêne, est l'oïdium du chêne.


(3) Ar verklenn wenn a zo kouet war deliou an dero yaouank.
le 1rouille.SG 1blanc R est tomb.é sur feuillage.s le chênes jeune
'Les feuillages des jeunes chênes ont attrapé l'oïdium.'
L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1958)