-at (V.)

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le morphème -at est un suffixe verbal de l'infinitif. Il apparaît suffixé sur des noms. C'est un verbe léger qui signifie FAIRE.

  • labour 'travail' + ober 'faire' = labourat 'travailler'
  • diaoul 'diable' + ober 'faire' = diaoulat 'faire le diable, faire son petit diable'.


(1) Dre forzh labourat, e tay da benn.
par force travailler R4 viendra à1 tête
'A force de travailler, il réussira.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:65)


(2) Ema o turlutad aze gand eur goz souflez
est à4 bricoler avec un 1vieille soufflet
'Il est là en train de bricoler (perdre son temps, s'amuser) avec un vieux soufflet.'
Trégorrois, Gros (1984:484)


(3) É tañ a gowessat.
R4 viens de1 confesser
'Je viens de me confesser.' Vannetais, Le Bayon (1878)


Morphologie

composition

Ce suffixe verbal de l'infinitif se trouve dans les finales en -ikat et en -aat.


Sémantique

A Cléguérec en vannetais pré-moderne, au moment de la collecte de l'ALBB, Thibault (1914:433-4) donne fenechtat 'aller sous la fenêtre d'une fille lui conter fleurette'. Le sens FAIRE n'est pas adéquat dans cette dérivation (*FAIRE des fenêtres). Il a aussi gweskônyat sur le français gascon 'dire des choses inintelligibles' (FAIRE (comme) gascon?).

A ne pas confondre

Il existe deux autres suffixes -at, et un suffixe -ad qui est susceptible d'être dévoisé en fin de mot.