Paotmat, pautmat

De Arbres
(Redirigé depuis Paotmat)
Aller à : navigation, rechercher

L'adverbe quantifieur paotmat, pautmat 'beaucoup' dénote une grande quantité.


(1) En droug-sé hi lakas de houzanv pautmat. Vannetais
le mal-ci la mit à1 endurer beaucoup
'Ce mal lui causa bien des souffrances.'
Larboulet (1907), cité dans Louis (2015:224)


Morphologie

composition

La tête du composé morphologique est l'adverbe paot 'beaucoup, communément' dérivé de l'adjectif paot 'répandu, abondant'. Il est modifié par l'adverbe mat 'bien' qui est ici un intensifieur.

répartition dialectale

La carte 039 du NALBB documente la variation dialectale de la traduction de beaucoup mais l'absence de contexte syntaxique suggère de prendre ces données avec beaucoup de précautions car il se pourrait que chaque locuteur ait improvisé pour lui-même un contexte syntaxique dans sa réponse. On ne sait pas si beaucoup était donné en contexte avant un nom comptable ou massique, ou comme adverbe. La préposition a est parfois notée après le quantifieur, mais pas systématiquement. La note en marge qui spécifie séparément des formes restreintes à la négation suggère cependant que la carte est celle des formes en contextes positifs.


contextes positifs

Paotmat n'est relevé en contexte positif que dans l'extrême Sud-Est du vannetais.

De nombreux synonymes se font concurrence pour l'expression de la quantification d'une grande quantité en contexte positif. On trouve dans le NALBB le quantifieur kalz un peu partout en KLT, et c'est le choix premier du breton standard. On trouve meur da ou ur bern en sud Cornouaille, maread en Léon. La forme a leizh a n'apparaît qu'en sud Léon et à l'Est du Trégor. En Trégor, sur la côte, on trouve aussi kenañ a et meur a mais tout l'intérieur donne kalz. Le vannetais se distingue par l'absence de kalz. Le NALBB y récolte ur yoc'h, ur bochad, ur bern, lod kaer a, karget (a), pasapl a et enfin pautmat. On trouve aussi, de façon sporadique sur toute l'aire parlante, leun (a).