Er-maez : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
||| Balancez-[[Objet postverbal d'un impératif|le]] ||dehors
 
||| Balancez-[[Objet postverbal d'un impératif|le]] ||dehors
 
|-
 
|-
|||colspan="10" | 'Lourde-le!' ||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:19)
+
|||colspan="10" | 'Lourde-le!'  
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:19)
 
|}
 
|}
  
Ligne 15 : Ligne 17 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(2)|| P'oa ||'''deuet''' ||'''er maez''',|| partiet || al loan|| kuit.
+
|(2)|| P'oa || '''deuet''' || '''er maez''',|| partiet || al || loan || kuit.
 
|-
 
|-
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup>'[[COP|était]] || [[dont|venu]] ||[[P.e|en]].[[art|le]] dehors|| [[partial|parti]] || [[art|le]] [[loen|bête]] || [[postpositions|parti]]
+
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || [[dont|venu]] || dehors || [[partial|parti]] || [[art|le]] || [[loen|bête]] || [[kuit|parti]]
 
|-  
 
|-  
||| colspan="10" | 'Quand il est sorti, le cheval était parti.'  
+
||| colspan="10" | 'Quand il est sorti, le cheval était parti.'
 
|-  
 
|-  
|||||||||colspan="10" |''Léon'', [[Mellouet & Pennec (2004)|Mellouet & Pennec (2004]]:79)
+
|||||||||||||||colspan="10" |''Léon'', [[Mellouet & Pennec (2004)|Mellouet & Pennec (2004]]:79)
 
|}
 
|}
  
Ligne 40 : Ligne 42 :
 
|(3) ...|| a || chetu || hint || ac || '''er méas'''...
 
|(3) ...|| a || chetu || hint || ac || '''er méas'''...
 
|-
 
|-
||| [[&|et]] || [[setu|voici]] || [[pfi|eux]] || [[ha(g)|et]]||  dehors
+
||| [[&|et]] || [[setu|voici]] || [[pfi|eux]] || [[ha(g)|et]] ||  dehors
 
|-  
 
|-  
|||colspan="10" |'... (Ils prirent leurs bâtons) et sortirent...'  
+
|||colspan="10" |'(Ils prirent leurs bâtons)... et sortirent...'  
 
|-  
 
|-  
 
|||||||||colspan="10" |''Breton 1905 (Plouider)'', [[Burel (2012)|Burel (2012]]:196)
 
|||||||||colspan="10" |''Breton 1905 (Plouider)'', [[Burel (2012)|Burel (2012]]:196)
Ligne 61 : Ligne 63 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(5)|| 'Gosik|| eh on-me ||'''er-maez'''. |||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:106)
+
|(5)|| 'Gosik|| eh on-me ||'''er-maez'''.
 
|-
 
|-
| || [[hogos|presque]] || [[R]]<sup>[[+C]]</sup> [[COP|suis]]-[[écho|moi]] || dehors
+
||| [[hogos|presque]] || [[R]]<sup>[[+C]]</sup> [[COP|suis]]-[[écho|moi]] || dehors
 
|-
 
|-
 
|||colspan="10" | 'Je suis quasiment dehors.'
 
|||colspan="10" | 'Je suis quasiment dehors.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:106)
 
|}
 
|}
  
Ligne 88 : Ligne 92 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(7)|| Ar housked || da greisteiz ||a zo || '''eet''' || '''er-mêz''' ||pell 'zo.
+
|(7)|| Ar housked || da || greisteiz ||a zo || '''eet''' || '''er-mêz''' ||pell || 'zo.
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>[[kousk|dormir]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> midi || [[R]] [[zo|est]] || [[mont|allé]] || dehors|| [[pell|long]] [[E|y.a]]
+
||| [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>[[kousk|dormir]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> || [[kreiz|mi]].[[deiz|di]] || [[R]] [[zo|est]] || [[mont|allé]] || dehors|| [[pell|long]] || [[E|y.a]]
 
|-
 
|-
 
||| colspan="10" | 'La sieste est supprimée depuis longtemps.'  
 
||| colspan="10" | 'La sieste est supprimée depuis longtemps.'  

Version actuelle datée du 13 novembre 2021 à 18:07

La préposition complexe er-maez signifie 'dehors, hors de', littéralement /dans.le dehors/. C'est une préposition spatiale. Son usage avec un objet vide a grammaticalisé en un adverbe, 'dehors'.


(1) Bannit-hoñ er-maez!
Balancez-le dehors
'Lourde-le!'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:19)


C'est aussi une postposition qui peut modifier le sens du verbe lexical avec lequel elle est utilisée.


(2) P'oa deuet er maez, partiet al loan kuit.
quand1 était venu dehors parti le bête parti
'Quand il est sorti, le cheval était parti.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:79).


Morphologie

composition

On trouve aussi la forme e-maez. Il s'agit à l'initiale de l'ancienne préposition en, que l'on trouve encore sous cette forme en Trégor (Favereau 1997:§234).


variation dialectale

En Léon, on trouve sans surprise la forme à la diphtongue inverse er-meaz.


(3) ... a chetu hint ac er méas...
et voici eux et dehors
'(Ils prirent leurs bâtons)... et sortirent...'
Breton 1905 (Plouider), Burel (2012:196)


(4) N'oun ket klañv defot mond er-meaz.
ne1 suis pas malade à.défaut.de aller dehors
'Je n'ai pas très envie d'aller dehors.'
Léon, Kervella (2009:109)

Adverbe

(5) 'Gosik eh on-me er-maez.
presque R+C suis-moi dehors
'Je suis quasiment dehors.'
Vannetais, Herrieu (1994:106)


Postposition

(6) Kas ar c'hi er-maez.
envoie le 5chien dehors
'Sors le chien.'
Cap Sizun, Chalm (2008:§C10)


Expression

En composition avec le verbe mont 'aller', er-maez peut signifier 'supprimer'.


(7) Ar housked da greisteiz a zo eet er-mêz pell 'zo.
le 5dormir à1 mi.di R est allé dehors long y.a
'La sieste est supprimée depuis longtemps.'
Trégorrois, Gros (1984:393)


Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La préposition conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 291).