-od

De Arbres
(Redirigé depuis -ot)
Aller à : navigation, rechercher

Le suffixe -od n'est pas productif en breton moderne.


Kervella (1947:§837) donne: torr > torrod, tann > tannod, onn > onnod, spern > spernod, aval > avalod, fav > favod.

Press (1986:220) donne onnod 'frênes'.


Syntaxe

Les dérivés en -od sont tous féminins, sauf torrod (Kervella 1947:§837).


Sémantique

Selon Kervella (1947:§837), -od a un sens proche du suffixe -id.


Diachronie

Les noms de lieux en -od dérivent, comme les suffixes -id et -ed, du latin *‑ētum qui forme des noms de plantations (Fleuriot 1964:358).

Deshayes (2003:42) propose, lui, que -od est un emprunt au suffixe diminutif français -ot.

A ne pas confondre

Deshayes (2003:39) relève un suffixe -aod, bretonnisation du suffixe français -aud, à valeur péjorative.

En vieux breton, -od était un suffixe de pluriel qui n'a perduré que sporadiquement en breton moderne. On peut encore le voir sur logod 'souris (PL.)', réinterprété comme un nom collectif (Hemon 1975a:§25). Cet ancien pluriel n'a parfois été gardé que dans quelques îlots conservateurs. C'est le cas sur melc'hwed 'limaces' qu'on trouve avec une finale en -od dans l'Est du Léon, à Plouvorn, Santec et dans l'Île-de-Batz dans la carte 452 de l'ALBB. Cette forme en -od est confirmée au XXI° à Kerlouan pour la dénotation 'escargots'.


(1) Er Frans e vez drebet melc'hod.
dans.le France R est mangé escargots
'En France on mange des escargots.' Lesneven/Kerlouan, Y. M. (04/2016)