Hingant (1868:§118)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
 ENN DÉ N'AM BO NETRA DA OBER...
 
 118. Que et , après un nom de temps, se retranchent, si
 la proposition qui les suit est négative, et s'expriment par ma
 si cette proposition est affirmative.
 
 Exemples: 
 
 Le jour que, ou le jour où je n'aurai rien à faire, je m'ennuierai, 
 Enn dé n'am bo nétra da ober, é via énaouet;
 
 Le temps où je ne faisais rien, j'étais malheureux, 
 Enn amzer na renn nétra, é oann reûzeùdik; 
 
 le jour où je vous ai vu à Morlaix,
 Enn dé m'am euz hô kwéled én Mountroulez; 
 
 l'année où le blé était très-cher, 
 er bla ma na kér brâz ann éd,
 etc.
 
 
 REMARQUE. 
 Si le nom de temps est sujet d'une proposition, que
 se rend par ha (1).
 
 Exemples: 
 
 Un jour viendra que vous n'aurez pas tout à votre disposition, 
 Eunn dé a erruo ha né vo két kément-so enn hô kers;
 
 Il y a des temps que (ou bien il y a des temps où) les richesses
 sont un danger pour la vie de ceux qui les possèdent, 
 Béz' a zo amzerio hag éz eo riskluz (ou bien béa zo amzério hag é vé....)
 kaout pinvidigezio, etc.
 
 
 AUTRE REMARQUE. 
 Si que peut se tourner par depuis que après
 un nom de temps, il faut le retrancher ou l'exprimer par abaoué
 ma (ou  dans une proposition négative): 
 
 II y a deux ans qu'il n'a rien fait, 
 Daou vloa zo n'en deuz gréd nétra; 
 
 Il y a trois ans que Pierre est mort, 
 Tri bloaz so eo maro Per, 
 ou bien Tri bloa a zo abaoé ma eo maro Per; 
 
 Il y a deux jours que je l'ai vu, 
 Daou dé a zo abaoué m'am euz hé wélet; 
 
 Il y a trois mois que je ne lui en ai pas parlé, 
 Tri miz a zo abaoué n'am euz két komzed out-hañ diwar-benn zé,
 etc.
 
 (1) Et hag avant une voyelle, excepté avant li suivi d'une voyelle.


référence

Hingant J. 1868-69. Éléments de la grammaire bretonne, Tréguier : Le Flem. e-livre