Fas

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le nom fas dénote la 'face', le 'visage'.


(1) Skaret tout 'oa e fas.
ridé tout était son1 face
'Il avait le visage tout creusé, ridé.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:29)


Morphologie

répartition dialectale

(2) Heoñv neus tennet e vask hag atchoum! An neus krañchet kreiz e fas.
lui 3SGM.a tir.é son1 masque et atchoum R.3SGM a éternu.é milieu son1 face
'Il a retiré son masque et atchoum! Il lui a éternué dans la figure.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


Delanoy (2010) donne seulement fas donne pour le haut-vannetais.

L'emprunt fas est en concurrence avec l'autre emprunt roman bizaj, mais c'est plutôt le nom dremm qui est favorisé en breton standard. Menard & Cornillet (2020) donnent aussi, plus marginalement ou argotiquement, l'argot chez ou le nom cher qui donne tout de même dicheret 'défiguré'. Il y a aussi comme en français des usages de penn 'tête' pour 'visage'.

Le nom fas tend à être préféré sur ses concurrents sémantiques lorsqu'il est question de détérioration du visage, par maladie ou coups.

Expressions

'avoir qqch en face'

En Cornouaille à Locronan, la traduction de 'avoir qqch en face' pour se situe spatialement est plutôt traduite par bezañ dirak 'être devant'. Ceci dit, la structure parallèle au français kaout udb. e fas est aussi jugée parfaitement grammaticale.


(3) Me zo eeoñv dirak an iliz.
moi est droit devant le église
'J’ai l'église juste en face.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


(4) An iliz meus e fas.
le église 1SG.a en face
'J'ai l'église juste en face.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)