Suilhañ

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le verbe suilhañ signifie 'brûler'.


(1) N'ema ket e-kreiz an avel-suill eo!
ne'est pas au-milieu le vent-brûle est
'Il n'est pas au milieu du vent brûlant (il est à l'abri).' Trégorrois, Gros (1984:162)


Expression

ar suilh-raden

C'est la lunaison entre avril et mai où on redoute les gels tardifs, littéralement le 'brûle-fougères', car elles sont déjà sorties en jeunes pousses à cette saison. En français, on traduit par lune rousse, mais cela exprime la lune qui roussit car sa couleur rousse dépend, elle, de sa hauteur sur l'horizon.