Approximation

De Arbres
Révision datée du 6 mai 2015 à 09:42 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Page créée avec « Il existe différentes stratégies linguistiques pour former des approximations. {| class="prettytable" |(1)|| C’hwec’h kardlev '''bennak''',|| '''a lârer''', ||hon... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Il existe différentes stratégies linguistiques pour former des approximations.


(1) C’hwec’h kardlev bennak, a lârer, hon eus araokaet beta bremañ.
six quart.lieue quelconque R dit.IMP 1PL a avancé jusque maintenant
'A ce qu'on dit, nous avons avancé d'à peu près six quarts de lieue jusqu'ici.'
Vannetais, Herrieu (1994:138)


(2) ... ne oa ket kalz _ nemet Jermaned é terc’hel stalioù.
ne1 était pas beaucoup sauf allemands à4 tenir boutiques
'... il n'y avait à peu près que des Allemands à tenir boutique.
Vannetais, Herrieu (1994:280)


(3) tamm-pe-damm, /morceau ou1 morceau/, 'un morceau ou un autre' (c.a.d. 'plus ou moins, à peu près'), trégorrois, Gros (1984:70,71)