Krogenn

De Arbres
Révision datée du 26 octobre 2023 à 16:37 par Mjouitteau (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le nom krogenn dénote un 'coquillage'. Son pluriel est kregin. En trégorrois, ce nom dénote aussi une 'serrure'.


(1) distagañ ez-aketus gant ur gontell ar c'hregin-se
.attacher pfx-appliqué avec un 1couteau le 5coquillage.s.
'détacher délicatement ces coquillages avec un couteau.'
Standard, Drezen (1932:26)


Sémantique

répartition dialectale

'coquillage'

Il existe de nombreux concurrents sémantiques pour 'coquillages, fruits de mer', comme kokez, ou peskedennoù, boued mor.

'serrure'

La carte 165 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction du nom (la) serrure (de la porte), ou la serrure. Le nom krogenn n'apparaît qu'en trégorrois.

Il existe de nombreux autres concurrents lexicaux dans d'autres dialectes. Le nom potailh est répandu en cornouaillais, mais se trouve aussi sur des points périphériques du Léon. Le nom dleizhenn, souvent prononcé kleizhenn, est répandu dans les parlers de l'ouest, en Léon et Cornouaille. L'aire centrale utilise des formes de torzhell, an dorzhell. En vannetais, le nom doralc'hwez est répandu, et on relève aussi dorell ou l'emprunt serur. Sporadiquement, on peut aussi trouver les noms boest-alc'hwez (à Clohars-Carnoët à l'est de Moëlan), alc'hwidez (à Ploemel en vannetais), prenn (en Léon à Sainte-Sève), ou mudurenn (à Berrien).