Y. M. (04/2016) : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « L'élicitation se passe au domicile de la locutrice, Y. M.. C'est sa première séance comme locutrice, mais elle a assité auparavant à plusieurs élicitations opé... »)
 
(2.2.)
Ligne 59 : Ligne 59 :
 
Laeret eo bet va velo.
 
Laeret eo bet va velo.
  
*Laeret ez eur va velo.
+
[[*]] Laeret ez eur va velo.
  
 
On m'a piqué (volé) mon vélo.
 
On m'a piqué (volé) mon vélo.
 
  
 
=== 3. Évidentiel indirect ===
 
=== 3. Évidentiel indirect ===

Version du 7 avril 2016 à 12:47

L'élicitation se passe au domicile de la locutrice, Y. M.. C'est sa première séance comme locutrice, mais elle a assité auparavant à plusieurs élicitations opérées avec son mari. A sa demande expresse, la linguiste ne lui pose les contextes qu'en français, car la locutrice déclare ne pas comprendre son breton. Cette difficulté n'est pas réciproque, même si quelques mots sont demandés à être répétés deux fois. La locutrice se détend au fur et à mesure de l'élicitation.

L'influence de l'input en français sur l'ordre des mots produit est peut-être présent, mais pas régulier. La locutrice semble sure de ses jugements.


1. Impersonnels existentiels ancrés

(ancrés à un point spécifique dans l’espace et dans le temps)


1.1

Contexte: Vous êtes chez un ami. Vous entendez des coups à la porte, mais votre ami ne semble pas avoir entendu. Vous dites à votre ami.

Soulet ez eus. Unan bennak en neus soulet. On a frappé.

Soulet/Sounnet em eus. J'ai sonné


1.2.

Contexte : Vous entendez de la musique provenant de l’immeuble voisin, mais vous ne savez pas qui est en train de chanter. Vous dites à un ami:

Unan bennak a zo o kanañ e-kichen.

Kanet ez eus e-kichen.

On chante à côté.


2. Impersonnels existentiels vagues

(l’événement a eu lieu à un moment dans le passé)

2.1

Contexte : Vous rentrez d’un long voyage et vous vous rendez compte que votre maison a été cambriolée. Vous appelez un ami et vous lui dites :

Unan bennak a zo deuet e va zi.

* Deuet ez eus e va c'her.

Quelqu'un est entré chez moi.


2.2.

Contexte : Vous sortez de chez vous pour aller travailler en vélo. Mais votre vélo n’est plus là. Vous informez un ami de ce qui vous est arrivé:

Laeret eo din va velo.

Laeret ez eus va velo.

Laeret eo bet va velo.

* Laeret ez eur va velo.

On m'a piqué (volé) mon vélo.

3. Évidentiel indirect

(l’événement est inféré à partir d’indications indirectes – visuelles en premier lieu)

3.1.

Contexte : Sherlock Holmes entre dans une maison et observe des cendres et du bois brulé par terre. Il dit:

Amañ ez eus devet koad

On a brûlé du bois ici.


3.2.

Contexte : Vous entrez dans une salle à manger et vous voyez des restes de coquillages et moules sur une assiette. Vous dites :

Amañ ez eus drebet traoù eus ar mor.

On a mangé des fruits de mer ici.


4. Avec prédicats à sujet pluriel

Contexte : Imaginez un jeu d’échecs géant dans un parc public. D’habitude les pièces sont soigneusement rangées. Or en ce moment, les pièces sont distribuées sur l’échiquier. Vous dites à un ami:

Amañ ez eus c'hoariet ur jeu.

On a joué aux échecs ici.


5. Emplois existentiels avec prédication habituelle

5.1

Contexte : Il y a beaucoup de vols dans le quartier. Vous prévenez un ami :

Amañ ez eus kalz a laeronsi veloioù.

Il y a beaucoup de vols de vélos par ici.

Amañ e vez laeret alies veloioù.

Ici, on vole souvent des vélos.


5.2

Contexte : Mon ami veut jouer au foot, mais il ne connaît personne dans le quartier. Je lui dis :

E-barzh ar park e-kichen, e vez c'hoariet foot goude lein.

Dans le parc à côté, ils jouent au foot l’après-midi.


6. Lectures corporatives / collectives existentielles

6.1.

Contexte : Trois hommes se retrouvent dans un café. Ils ne sont pas vraiment intéressés par la politique. L’un d’eux lit la une du journal annoncant une augmentation d’impôts et dit :

Adarre o deus augmentet ar foucher.

Ils ont encore augmenté les impôts


6.2. Lectures corporatives / collectives génériques

Contexte : Vous voyez votre nouveau voisin dans la rue et il vous demande des informations sur le courrier dans votre quartier. Vous dites

Anmañ ar c'hourrier a vez kavet da zeizh eur.

Ici le courrier est distribué à 7h/ils livrent le courrier à 7h.


7. Locatifs universels, sans implication d’obligation

[i.e. régularité observée]

7.1

Contexte : Il y a des gens qui ont des coutumes étranges. Par exemple,

Er Frans e vez drebet melc'hod.

En France on/ils mange/nt des escargots.


8.2

Contexte : Votre ami se plaint qu’en France le travail commence trop tôt. Vous dites :

En Almagn ez eont da labourat da eizh eur.

En Almagn ez eur da labourat da eizh eur.

En Allemagne ils vont/on va au travail à 8h.


7.2 Locativef universel en contexte épisodique

Contexte : Vous venez de rentrer de Chine un jour de printemps. Vous dites à un ami:

Er Chin, ar bloazh nevez a ioa er sizhun diwezha.

En Chine, ils ont fêté le Nouvel An la semaine dernière.


8. Lectures universelles sans modaux

8.1

Contexte: Le ministre est arrivé en retard pour la conférence de presse...

Anavezet e oa en doa evet.

Gwelout e reer e oa meo.

On voyait qu’il était saoul.


8.2

Contexte: Vous êtes à Cuba, dans une rhumerie. Vous demandez au guide de quoi est fait le rhum, et le guide vous répond:

Gant petra e vez great ar rhum?

Ar rhum a vez great gant kannasuk. <<<

  1. Gant kannasuk a vez great ar rhum.


8.3

Contexte: un règlement

Dor an ti a vez prennet da zek eur.

La porte d'entrée est verrouillée à 10h.


9. Verbes de parole/ opinion

9.1

Bobby Fisher était un grand joueur, bien qu'on dit qu'il buvait beaucoup

Bobby Fisher a ioa ur c'hoarier bras, a goulscoude e vez lavaret e c'hev kalz.


9.2

Contexte : Votre ami veut savoir si vous allez vous promener demain. Vous dites

Lavaret o deus er radio e veho brao an amzer warc'hoazh.

Ils ont dit à la radio qu'il ferait beau demain


9.3

Contexte : La disparition inexpliquée d’un homme. La police cherche à retrouver cette personne.

Lavaret ez eus ez edo e Pariz digwener da noz.

On sait qu’il était encore à Paris le vendredi soir. (la locutrice insiste que c'est la bonne tradution)


10. Universel non-restreint

(pas de locatif, pas de groupe particulier visé)

10.1

Deomp da bourmen. E vez ket bevet nemet ur wech!

Allons nous promener. On ne vit qu'une fois


10.2, 3

N'eo ket dleet koduiñ hag evañ er memes amzer.

On ne doit pas boire et conduire en même temps /Il ne faut pas boire et conduire


10.4

N'eo ket dleet lavaret geier doz mamm.

On ne doit pas mentir à sa maman!


10.5

Ezhomm a zo dour evit chom beo.

On a besoin d'eau pour survivre


11. Conditionnels

11.1

Petra in gavo ma ever leazh troet?

Qu'est-ce qui arrive si on boit du lait tourné ?


11.2

Pa sauter er pissine, e veher glepet.

Si on saute dans une piscine, on est mouillé


11.3

Contexte : Quelqu’un vous demande les règles pour d'un jeu. Vous lui expliquez :

Ma vez roet ur respount fall e vezer taolet kuit. Ma vez roet ur respount fall e vezer lakaet a-gostez.

Si on donne une mauvaise réponse, on est éliminé


11.3

Contexte : Quelqu’un vous demande comment il faut soigner un rhume. Vous dites

Pa vez ur rhume eo leet evañ dour oranjez.

Quand on a un rhume, on doit boire du jus d'orange

(* sifern)


Remerciements

Merci à M-L. B. pour son accueil chaleureux.