Warc'hoazh

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Warc'hoazh 'demain' est un adverbe temporel.


Morphologie

composition

Certaines graphies laissent entendre une décomposition en war 'sur' et c'hoazh 'encore'.


(1) Me brégo d'o tad var hoas.
moi (R)1 parlerai à1'votre3 père sur.encore
'J'aborderai ton père demain.' Cornouaille, Ar Scao (1945)


accentuation

Warc'hoazh est accentué sur la syllabe finale lorsqu'il est bisyllabique.

(2) [var'hwa] , Plozévet, Goyat (2012:125)


Lorsqu'il est trisyllabique, comme en Léon, warc'hoazh est accentué sur l'avant-dernière syllabe en voyelle /o/ (c'est aussi le cas à Crozon, Ploare, ou à Sein sur la carte 594 de l' ALBB).


variation dialectale

La variation dialectale de cet adverbe est documentée dans la carte 594 de l'ALBB.


(3) mar fôt t'iac'h dorneiñ men gunaic'h arhoac'h
si faut à.vous battre mon blé demain
'si vous voulez (bien) battre mon blé, demain.' Vannetais (Sarzeau), Ernault (1876-1878:233)


Sémantique

'jour + 1'

Warc'hoazh est déictique, comme le français 'demain', car on calcule son ancrage temporel à partir du cadre d'énonciation (le temps où est prononcée la phrase dans le discours).


Cet adverbe peut aussi avoir une lecture non-déictique et être calculé à partir du temps de la phrase, comme le français 'le lendemain', comme en (4) en discours rapporté:


(4) Neuze e soñjas he-doa da walc'hiñ warhoaz.
alors R pensa 3SGF-avait à1 laver demain
'Elle pensa alors qu'il lui fallait laver le lendemain.' Léon, Fave (1998:140)