Vocatif : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 21 : Ligne 21 :
  
  
{| class="wikitable"
+
{| class="prettytable"
 
|(x)|| Ar re-ze ||zo pinvidik,|| '''te'''!
 
|(x)|| Ar re-ze ||zo pinvidik,|| '''te'''!
 
|-
 
|-

Version du 8 mai 2011 à 22:30

Gros (1984:100,208) signale comme pronom explétif, c'est à dire sans contenu sémantique, des pronoms d'adresse à la deuxième personne tels que ci-dessous. Ils ont l'air restreints à cette forme pronominale au cas direct, aux personnes secondes du singulier et du pluriel.


(x) N'eo ket awalh ar boan a vez, med ar frejou a vez, te!
ne est assez DET peine R est mais DET frais R est, 2SG
'C'est pas le tout, le mal que l'on a, mais les frais qu'on a, toi! rends-toi compte!).' trégorrois, Gros (1984:100)


(x) An arhant a ya e-kerz hennez, c'hwi!
DET argent R va P celui.là 2PL
'(mais) l'argent qu'il me coûte, celui-là... vous! (ne comprenez-vous pas?)' trégorrois, Gros (1984:101)


(x) Ar re-ze zo pinvidik, te!
DET ceux-ci est riche, 2SG
'Mais (dis-donc), ceux-là sont riches! (sous entendu: tu as l'air d'en douter).' trégorrois, Gros (1984:208)


horizons comparatifs

Dans les lagues qui ont un riche système casuel, le cas vocatif est marqué morphologiquement. L'équivalent en tchèque apparaît au cas vocatif.

(x) Kamaráde, co ten stál peněz!
camarade.VOC quoi.ACC lui.NOM moi.DAT déjà couta argent.GEN
'Mon ami, qu'est-ce qu'il ma déjà couté d'argent!' tchèque, M.Rezac [01/2010]