Verbes de mouvement

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Les verbes de mouvement dénotent un mouvement dans l'espace. Ils ont un ensemble de propriétés syntaxiques en commun.


Inventaire

 mont 'aller', dont 'venir', arruout, erruout 'arriver', tec'hout 's'enfuir'
 diskenn 'descendre', redek 'courir', lammat 'sauter', pourmen 'se promener', trotal 'trotter', galoupat 'galoper'...
 kas 'envoyer, amener', degas, des 'apporter', taoler 'jeter'... 


verbes avec une directionalité

directionalité relative au locuteur

 arruout, erruout 'arriver', dont 'venir', distreiñ 'revenir', mont 'aller'...


directionalité relative à un point objectif

 diskenn 'descendre', kouezhañ 'tomber', sevel 'se lever, s'élever'...


verbes sans directionalité

 redek 'courir', bale, kerzhout 'marcher', lammat 'sauter'...
 kas 'envoyer, amener', degas, des 'apporter', taoler 'jeter' 


Syntaxe

Les verbes de mouvement ont des propriétés communes, comme l'utilisation de la préposition directionnelle da 'à, vers', ou de postpositions comme tre, kuit, rut...


Ce sont souvent des verbes ditransitifs, ce qui veut dire que leur structure argumentale comprend sémantiquement trois places (agent, patient, but).


Stylistique et contact

Rottet (2017) étudie les différences stylistiques d'expression du mouvement entre le breton et le gallois pour la traduction de textes en anglais. Il montre comment le breton infléchit sa structure et encode les mouvements de manière plus similaire au français. L'information sur le parcours du mouvement est typiquement portée par des satellites postverbaux du verbe lexical en anglais, gallois et breton, en particulier dans le cas des postpositions comme kuit. Le français encode plutôt le parcours du mouvement dans le verbe lexical lui-même. Le breton moderne, par contact, est généralement traduit de l'anglais avec des stratégies d'encodage sur le verbe.


 Rottet (2017:533):
 "The Welsh translations maintain the satellite-framed pattern nearly 84% of the time. For Breton this drops to just under 51%. Curiously, the two Harry Potter translations end up occupying the extremes. At only 35% maintenance, the Breton translation maintains the English motion events the least frequently of all of the novels in translation, whereas at 91%, the Welsh version maintains the English pattern the most frequently."

Bibliographie

  • Lambert, P.Y. 2012. 'L'expression des mouvements involontaires en celtique', Faits de langue 38.
  • Rottet, Kevin. 2017. 'Translation and contact languages: The case of motion events', Babel 63(4):523-555.