Verbes déclaratifs

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Les verbes déclaratifs dénotent un acte cognitif de langage. Ils ont un ensemble de propriétés syntaxiques en commun comme la sélection possible d'une proposition complétive.


(1) Ma respontan fall ez oun taolet a-gostez, ne c'hoarian ket ken.
si réponds mauvais R suis jeté de-côté ne1 joue pas plus
'Si je donne une mauvaise réponse, je suis éliminée.' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


Inventaire

 lavarout 'dire', youc'hal 'exclamer, crier', yudal, huchal, krial 'crier', diskleriañ 'déclarer', kontañ 'conter'
 soñjal 'penser', kompren 'comprendre', krediñ 'croire', tevel '(se) taire',
 klemm 'se plaindre', tamall 'reprocher'...


Syntaxe

structure argumentale

Les verbes déclaratifs ont des propriétés communes, comme la sélection d'une proposition complétive.

Ce sont des verbes ditransitifs; leur structure argumentale comprend sémantiquement trois places: l'agent qui est à-priori humain, le patient qui est réalisé par la complétive, et enfin l'adresse qui peut être réfléchie.

Sémantique

Les verbes déclaratifs ne dénotent pas tous un acte de langage parlé: soñjal 'penser', kompren 'comprendre', krediñ 'croire', tevel '(se) taire'...


A ne pas confondre

Les verbes intransitifs komz, prezeg, kaozeal, prech 'parler' sont des verbes d'expression. Ce sont des intransitifs inergatifs. Ils ne sélectionnent pas de complétive. Cette propriété les éloigne des verbes déclaratifs.

Certains verbes déclaratifs peuvent aussi être employés comme des verbes d'expression (youc'hal 'exclamer, crier', yudal, huchal, krial 'crier'...) mais d'autres n'ont pas cette possibilité (lavarout 'dire').