Treuz- : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
| (1)|| ur raktres hir ha resis|| war '''treuz'''kas ||galloudoù ar Stad ||d'ar Rannvro
 
| (1)|| ur raktres hir ha resis|| war '''treuz'''kas ||galloudoù ar Stad ||d'ar Rannvro
 
|-  
 
|-  
| || [[art|un]]  [[rak-|pro]].jet long [[&|et]] précis |||[[war|sur]] ''pfx''.[[kas|envoi]]|| pouvoir[[-où|s]] [[art|le]] Etat ||[[da|à]]'[[art|le]] [[rann-|partie]].pays
+
| || [[art|un]]  [[rak-|pro]].jet [[hir|long]] [[&|et]] précis |||[[war|sur]] ''pfx''.[[kas|envoi]]|| pouvoir[[-où|s]] [[art|le]] Etat ||[[da|à]]'[[art|le]] [[rann-|partie]].pays
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Un projet étoffé et précis au sujet de la passation de pouvoir de l’État aux Régions'
 
| ||colspan="4" | 'Un projet étoffé et précis au sujet de la passation de pouvoir de l’État aux Régions'

Version du 30 janvier 2018 à 19:24

Le morphème treuz-, treus- est un préfixe signifiant la transversalité, ou un mouvement 'à travers' ou 'de travers'.


(1) ur raktres hir ha resis war treuzkas galloudoù ar Stad d'ar Rannvro
un pro.jet long et précis sur pfx.envoi pouvoirs le Etat à'le partie.pays
'Un projet étoffé et précis au sujet de la passation de pouvoir de l’État aux Régions'
Standard, Al Liamm (347:117)


(2) treuswazhiañ, 'transfuser'

treusveizañ, 'faire un quiproquo', Favereau (1993)


Kervella (1947:§886) donne: treuzgeot, treuzplantañ, treuzkredenn, treuzwiskañ, treuzwelus, treuztoniañ, treuzkammed, treuzvarc'had

Kervella (1947:§886) note aussi une classe de noms géographiques: treuzalpat, treuzsahariat, treuzvorek, treuzsiberiat...


Morphologie

mutations

Selon Helias (1986:15), treuz- provoque une lénition sur une initiale en /b, m/ (mais il donne treuzweluz, 'transparent'). Selon Chalm (2008:w-218), treuz- provoque aussi une lénition sur une initiale en /gw/.

productivité

Gros (1984:369) donne treuzyeot, 'chiendent', et considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.


Diachronie

Selon Deshayes (2003:'treus'), treuz- serait la grammaticalisation du nom et adjectif treus (1499). Le nom signifie 'travers, traverse, distance' et l'adjectif 'de travers'. Il viendrait du brittonique *tros, apparenté au latin trans-.


(1) treusigellañ, 'tituber', 1876, Deshayes (2003:'treus')

Horizons comparatifs

Treus est apparenté au cornique trüs et au gallois traws, 'direction, à travers'.