Traoñ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 36 : Ligne 36 :
 
=== dérivation ===
 
=== dérivation ===
  
Le nom ''traoñv'' est utilisé dans de nombreuses prépositions et [[adverbes spatiaux]], comme ''[[war-draoñ]]'' 'vers le bas'.  
+
Le nom ''traoñv'' est utilisé dans de nombreuses prépositions et [[adverbes spatiaux]], comme ''[[war-draoñ]]'' 'vers le bas', ''[[ouzh]] traoñv'', ''d'an traoñv'' 'en bas'.  
  
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
  
Localement, d'autres noms peuvent entrer en concurrence.
+
=== compétition ===
 +
 
 +
Localement, d'autres noms peuvent entrer en concurrence. A Quimperlé, on entend facilement ''d'an diaz'' 'en bas' ou ''diaz ker'' 'basse-ville'.  
  
  

Version du 6 septembre 2019 à 19:14

Le nom traoñv dénote le 'bas'.


(1) Labour't ' vez en traoñ.
travaillé est dans.le bas
'Il y a les travaux en bas / on travaille en bas.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


Morphologie

variation et répartition dialectale

(2) O labourat emaint en traoñ.
à4 travailler sont dans.le bas
'Il y a les travaux en bas / on travaille en bas.' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


(3) Daoust piou eo al lañchore a zo o vond du-mañ d'an traoñ?
à.savoir qui est le endormi R est à4 aller côté-ci à le bas
'Je me demande qui est cette mollasse (cet endormi) qui descend par ici?' Trégorrois, Gros (1984:483)


dérivation

Le nom traoñv est utilisé dans de nombreuses prépositions et adverbes spatiaux, comme war-draoñ 'vers le bas', ouzh traoñv, d'an traoñv 'en bas'.


Sémantique

compétition

Localement, d'autres noms peuvent entrer en concurrence. A Quimperlé, on entend facilement d'an diaz 'en bas' ou diaz ker 'basse-ville'.


(4) Ba n deun m prad oa un takad lerc'h 'oa ket 'mè' boull'nn. Cornouaillais de l'est maritime
dans un fond le champ était un endroit était pas mais boue
'Dans le bas de la prairie, il y avait un endroit où il n'y avait que de la boue.' Bouzec & al. (2017:205)


Expressions

(5) gourbleget eus penn traoñv d'egile
très1.plié de tête bas à'autre
'plié en deux (d'un bout à l'autre)' Le Juch, Hor Yezh (1983:14)