Tout

De Arbres
Révision datée du 13 décembre 2009 à 18:20 par Mjouitteau (discussion | contributions) (adverbe)
Aller à : navigation, rechercher

'tout' est un quantifieur positif.

Quantifieur flottant

C'est, en breton comme en français, un 'quantifieur flottant', car il peut apparaître séparé du syntagme qu'il quantifie (sur le chemin de sa montée).


[Ar re-mañ ]i a zo [ toud _i] reud pe reutoh evel an touseg pa oa tremenet an ogejou dreizañ.
'ceux-ci sont tous plus raides (durs, fiers) les uns que les autres, comme le crapaud quand la herse lui était passée dessus (l'avait écrasée).'
trégorrois, Gros (1984:20)


[Al labourerien-douar]i gwechall a oa [toud _i ] paour-pe baouroh.
'les cultivateurs autrefois étaient tous plus pauvres les uns que les autres.'
trégorrois, Gros (1984:70)


Ne oa ket deut [ e gig]i gantañ [ toud _i], da laras-añ!
'Il n'avait pas ramené toute sa chair (il y avait laissé des plumes), comme il disait.'
trégorrois, Gros (1984:39)


A-benn neuze e vinti debret [toud _i]
'D'ici là ils seront tous mangés.'
trégorrois, Gros (1984:312)

adverbe

Le quantifieur tout est probablement de nature adverbiale, car en (1), il est utilisé avec le rannig e. Or, en dialecte léonard, le rannig e est associé aux éléments non-nominaux antéposés.


(1) [ Tout _i ] e vezonti krevet oc'h ober bourjinerezh, o klask gwelet piv eo ar c'hapaplañ.
R sont crevés P faire bêtise P chercher voir qui est le plus.capable
'Tous se crèvent en faisant des bêtises à essayer de voir qui est le meilleur.' léonard, Blaz an douar (1996:160)


Il existe aussi un usage réellement adverbial de tout. Il a alors le sens d'un modificateur perfectif de type 'tout à fait', 'entièrement', complètement', absolument', 'vraiment'.


Hudurnez toud e oa honnez.
'Celle-là était tout saleté', trégorrois, Gros (1984:48)


Patatez toulloù toud a ya an hanter anezho da goll.
'des pommes de terres toutes en trous (pleines de trous) dont la moitié va se perdre.'
trégorrois, Gros (1984:48)


(x) Goude e vezont bloñset ha dibloñset tout evel-just.
après R sont tapé et /di-tapé/ tout comme-juste
'Après, ils sont meurtris bien sûr.' Leon, Blaz an douar, p.152.

variation dialectale

tout est similaire au quantifieur positif holl, qui est aussi un quantifieur flottant:


(3) Gwall drist e oa gwelet [ an traoù-se ]i holl _i é kouezhel tamm àr-lec'h tamm
Intensifieur triste R était voir DET choses-là tout P tomber morceau après morceau
'C'était triste de voir tout cela tomber peu à peu en ruines.' vannetais, ar Meliner (2009:16)


holl semble avoir le même usage adverbial que tout.


(4) An tamm kig-mañ n'eo ket re fall oll.
DET morceau viande-ci NEG est NEG trop mauvais tout
'Ce morceau de viande n'est pas réellement mauvais.' trégorrois, Gros (1984:48)

bibliographie

corpus

  • Gros, Jules 1974 [réed. 1984]. Le trésor du breton parlé III. Le style populaire. Barr-Heol, Lannion: Giraudon, édition 1984 Brest: Emgleo Breiz - Brud Nevez.
  • Meliner (ar), Loeiza. 2009. Ar Bont ar Velin, / Sur le pont du Moulin, Anagrammes édition.
  • Mellouet, P. & A. Pennec, Blaz an douar, le goût de la terre, Blaz an douar (ed.), Dastum Bro Leon - avec CD audio.