Tout : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Quantifieur flottant)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
C'est, en breton comme en français, un 'quantifieur flottant', car il peut apparaître séparé du syntagme qu'il quantifie.
 
C'est, en breton comme en français, un 'quantifieur flottant', car il peut apparaître séparé du syntagme qu'il quantifie.
  
: [Ar re-mañ <sub>i</sub> ] a zo [ toud _<sub>i</sub>] reud pe reutoh evel an touseg pa oa tremenet an ogejou dreizañ.
+
: '''[Ar re-mañ ]<sub>i</sub>''' a zo [ '''toud''' _<sub>i</sub>] reud pe reutoh evel an touseg pa oa tremenet an ogejou dreizañ.
 
: 'ceux-ci sont tous plus raides (durs, fiers) les uns que les autres, comme le crapaud quand la herse lui était passée dessus (l'avait écrasée).'
 
: 'ceux-ci sont tous plus raides (durs, fiers) les uns que les autres, comme le crapaud quand la herse lui était passée dessus (l'avait écrasée).'
:::: Gros (1984:20)
+
:::::::::::::::: ''trégorrois'', Gros (1984:20)
  
: [Al labourerien-douar <sub>i</sub>] gwechall a oa [toud _<sub>i</sub> ] paour-pe baouroh.
+
 
 +
: '''[Al labourerien-douar]<sub>i</sub>''' gwechall a oa ['''toud''' _<sub>i</sub> ] paour-pe baouroh.
 
: 'les cultivateurs autrefois étaient tous plus pauvres les uns que les autres.'
 
: 'les cultivateurs autrefois étaient tous plus pauvres les uns que les autres.'
:::: Gros (1984:70)
+
:::::::::::::::: ''trégorrois'', Gros (1984:70)
 +
 
  
: Ne oa ket deut e gig gantañ toud, da laras-añ!
+
: Ne oa ket deut '''[ e gig]<sub>i</sub>''' gantañ [ '''toud''' _<sub>i</sub>], da laras-añ!
 
: 'Il n'avait pas ramené toute sa chair (il y avait laissé des plumes), comme il disait.'
 
: 'Il n'avait pas ramené toute sa chair (il y avait laissé des plumes), comme il disait.'
:::: Gros (1984:39)
+
:::::::::::::::: ''trégorrois'', Gros (1984:39)

Version du 8 juin 2009 à 14:07

'tout' est un quantifieur positif.

Quantifieur flottant

C'est, en breton comme en français, un 'quantifieur flottant', car il peut apparaître séparé du syntagme qu'il quantifie.

[Ar re-mañ ]i a zo [ toud _i] reud pe reutoh evel an touseg pa oa tremenet an ogejou dreizañ.
'ceux-ci sont tous plus raides (durs, fiers) les uns que les autres, comme le crapaud quand la herse lui était passée dessus (l'avait écrasée).'
trégorrois, Gros (1984:20)


[Al labourerien-douar]i gwechall a oa [toud _i ] paour-pe baouroh.
'les cultivateurs autrefois étaient tous plus pauvres les uns que les autres.'
trégorrois, Gros (1984:70)


Ne oa ket deut [ e gig]i gantañ [ toud _i], da laras-añ!
'Il n'avait pas ramené toute sa chair (il y avait laissé des plumes), comme il disait.'
trégorrois, Gros (1984:39)