Subordonnées de but : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Bibliographie)
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) || Ha n'oe ||selaouet ||anezhañ ||<font color=green>[</font color=green>||da wel ||pelec'h vie bet aretet<font color=green> ]</font color=green>||.
+
| (1) || Ha n'oe ||selaouet ||anezhañ ||<font color=green>[</font color=green>||'''da''' wel ||pelec'h vie bet aretet<font color=green> ]</font color=green>||.
 
|-  
 
|-  
 
| || [[&|et]] 3SGM'[[kaout|avait]] ||écouté ||[[a|P]].[[pronom incorporé|lui]] ||||[[da|pour]] [[gwelout|voir]] ||[[pelec'h|où]] [[COP|serait]] [[bet|été]] arrêté
 
| || [[&|et]] 3SGM'[[kaout|avait]] ||écouté ||[[a|P]].[[pronom incorporé|lui]] ||||[[da|pour]] [[gwelout|voir]] ||[[pelec'h|où]] [[COP|serait]] [[bet|été]] arrêté
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
|}
 
|}
  
 +
 +
== Inventaire ==
 +
 +
Les complémenteurs introduisant des subordonnées de but sont:
 +
 +
  ''[[ma]]'', 'pour'
 +
  ''[[abalamour]] da'', 'afin de'
 +
  ''[[evit]] ma'', 'pour'
 +
  ''[[evit]] ne'', 'pour ne pas'
 +
  ''[[kuit]] da'', 'pour ne pas'
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==

Version du 12 juillet 2016 à 17:20

Les propositions subordonnées de but, ou circonstancielles de but, modifient optionnellement la phrase en apportant une précision sur le but de l'évènement dénoté par le verbe.


(1) Ha n'oe selaouet anezhañ [ da wel pelec'h vie bet aretet ] .
et 3SGM'avait écouté P.lui pour voir serait été arrêté
'Et il l'avait écouté pour savoir où il s'arrêterait...'
Cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:8)


Inventaire

Les complémenteurs introduisant des subordonnées de but sont:

 ma, 'pour'
 abalamour da, 'afin de'
 evit ma, 'pour'
 evit ne, 'pour ne pas'
 kuit da, 'pour ne pas'

Syntaxe

La subordonnée de but peut être une proposition tensée ou une infinitive. Elle peut être introduite par les prépositions da ou evit.


(2) Honnez n'eo ket roet he zeod dezi [ da lipad mogeriou ].
celle.ci ne est pas donné son langue à.elle pour lécher murs
'Sa langue ne lui a pas été donnée pour lécher les murs (mais bien pour bavarder).' Trégorrois, Gros, (1984:152)


Lorsque le sujet d'une infinitive est exprimé, on obtient par l'ajout d'une préposition assignatrice de cas (da) la possibilité de multiples prépositions à la suite (Jouitteau (2012b)).


(3) Deuit tostoc'h eta [ evit din ho klevet gwelloc'h ].
venez près.plus donc pour à.moi vous entendre mieux
'Venez donc plus près que je puisse vous entendre mieux.'
Cornouaillais (Bigouden), Trépos (1980:261)

Bibliographie

  • Jouitteau, M. 2012.b, ‘Phi-feature agreement : the distribution of the Breton bare and prepositional infinitives with the preposition da', Frota, Gonçalves, Moia & Sabtos (éds.), Journal of Portuguese Linguistics 11 :1, 99-119. pdf sur lingbuzz /001483