Différences entre les versions de « Stad »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
 
(3 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 7 : Ligne 7 :
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[paotr|gars]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || fierté || [[P.e|en]].[[pronom incorporé|eux]]  
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[paotr|gars]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || fierté || [[P.e|en]].[[pronom incorporé|eux]]  
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'Les gars étaient fiers.'
|||colspan="15" | 'Les gars étaient fiers.'
|-  
|-  
|||||||||colspan="10" |''Trégorrois (Perros-Guirrec)'', [[Konan (2017)|Konan (2017]]:263)
|||||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Perros-Guirrec)'', [[Konan (2017)|Konan (2017]]:263)
|}
|}


Ligne 18 : Ligne 18 :
||| [[poent|temps]] || [[COP|est]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] || [[dibab|choisir]] || [[POSS|ton]]<sup>[[1]]</sup> || état || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[buhez|vie]]
||| [[poent|temps]] || [[COP|est]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] || [[dibab|choisir]] || [[POSS|ton]]<sup>[[1]]</sup> || état || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[buhez|vie]]
|-
|-
|||colspan="10" | '.. il est pour toi temps de choisir ton état.' (laïque ou religieux)
|||colspan="15" | '.. il est pour toi temps de choisir ton état.' (laïque ou religieux)
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)|Ar Floc'h (1985]]:27)
|||||||||||colspan="15" | ''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)|Ar Floc'h (1985]]:27)
|}
|}



Version actuelle datée du 25 juin 2022 à 12:41

Le nom stad dénote la 'fierté' ou 'l'état (de quelque chose, quelqu'un)'.


(1) Ar baotred ' vije stad enne.
le 1gars R1 était fierté en.eux
'Les gars étaient fiers.'
Trégorrois (Perros-Guirrec), Konan (2017:263)


(2) ... poent eo dit dibab da stad a vuhez.
temps est à.toi choisir ton1 état de1 vie
'.. il est pour toi temps de choisir ton état.' (laïque ou religieux)
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:27)


Sémantique

Le nom stad 'fierté' est en compétition avec les noms lorc'h et foug.