Différences entre les versions de « Souezhañ »

De Arbres
(Remplacement de texte — « é|| » par « é || »)
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
 
Ligne 7 : Ligne 7 :
||| [[art|le]] [[plac'h|fille]] || [[yaouank|jeune]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[gouzout|savait]] || [[doare|façon]] || [[eus|de]] [[a|de]] || [[netra|rien]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[zo|est]] || étonné
||| [[art|le]] [[plac'h|fille]] || [[yaouank|jeune]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[gouzout|savait]] || [[doare|façon]] || [[eus|de]] [[a|de]] || [[netra|rien]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[zo|est]] || étonné
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'La jeune femme, qui ne savait rien de rien, est étonnée.'
|||colspan="15" | 'La jeune femme, qui ne savait rien de rien, est étonnée.'
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Léon (Saint Pol de Léon)'', [[Milin (1922)|Milin (1922]]:402)
|||||||colspan="15" | ''Léon (Saint Pol de Léon)'', [[Milin (1922)|Milin (1922]]:402)
|}
|}


Ligne 33 : Ligne 33 :
||| [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || [[tud|parents]] || [[R]] [[COP|était]] || étonné || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[bezañ|être]] || [[yen|froid]] || [[intensifieur|glacé]]
||| [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || [[tud|parents]] || [[R]] [[COP|était]] || étonné || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[bezañ|être]] || [[yen|froid]] || [[intensifieur|glacé]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'Mes parents étaient surpris qu'il soit gelé.'
|||colspan="15" | 'Mes parents étaient surpris qu'il soit gelé.'
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:65)
|||||||colspan="15" | ''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:65)
|}
|}


Ligne 46 : Ligne 46 :
||| [[seurt|sorte]]-[[DEM|ci]] || 3SG [[kaout|avait]] || [[POP|me]] || étonner.[[superlatif|le.plus]]
||| [[seurt|sorte]]-[[DEM|ci]] || 3SG [[kaout|avait]] || [[POP|me]] || étonner.[[superlatif|le.plus]]
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'C'est ce qui m'étonna le plus.'
|||colspan="15" | 'C'est ce qui m'étonna le plus.'
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Cléguérec'', [[Thibault (1914)|Thibault (1914]]:184)
|||||||colspan="15" | ''Cléguérec'', [[Thibault (1914)|Thibault (1914]]:184)
|}
|}



Version actuelle datée du 25 juin 2022 à 12:47

Le verbe souezhañ signifie 'étonner'.


(1) Ar plac'h yaouank, ne ouie doare eus a netra, a zo souezet.
le fille jeune ne1 savait façon de de rien R1 est étonné
'La jeune femme, qui ne savait rien de rien, est étonnée.'
Léon (Saint Pol de Léon), Milin (1922:402)


Morphologie

composition

On reconnaît le nom souezh 'étonnement' et le suffixe verbal de l'infinitif -añ.


variation dialectale

Toutes les variétés de KLT ne prononcent pas le /z/, surtout en tempo rapide.

  • Soue'et bras 'oa-eñ...
'Il était fort étonné ... ', Poher, Favereau (1993:'la')


(2) Ma zud a veze souezhet dezhoñ bout yen sklas.
mon2 parents R était étonné à.lui être froid glacé
'Mes parents étaient surpris qu'il soit gelé.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:65)


Les dialectes du vannetais ne prononcent pas le /z/, mais un /h/.

(3) So-se en dwe me sehetã.
sorte-ci 3SG avait me étonner.le.plus
'C'est ce qui m'étonna le plus.'
Cléguérec, Thibault (1914:184)