Souden

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

L'adverbe souden, soudenig 'bientôt' dénote la proximité temporelle non-immédiate.


Morphologie

emprunt

L'adverbe souden emprunte à l'adverbe français soudain. Le sens est différent. Soudain est aspectuel. Souden est temporel.


variation et répartition dialectale

Les variations dialectales de cet adverbe sont documentées dans la carte 102 de l'ALBB pour la traduction de (Il viendra) bientôt. On relève souden à Damgan, et soudenig à Elliant. L'adverbe souden est aussi un composé des adverbes complexes bremañ-souden que l'on relève à Ouessant, ainsi que de la forme bremanzon du Nord Trégor.

On trouve en Léon dabort. En vannetais, on trouve tuchant, et souvent en cornouaille tuchantig. On trouve aussi bremaik, bermaniket, raktal, damaig, dipellig, emberr...


grammaticalisation

L'adverbe souden est un intensifieur lexicalement restreint à l'adverbe bremañ 'maintenant'.


(1) Brema-zouden ez eot a-dreñv, pe me a roio eun ognad deoh-hu!
maintenant-intensifieur R irez en.arrière ou moi R donnerai un marron à.vous-vous
'Tout-à-l'heure vous allez reculer (décamper), ou bien je vous donnerai un marron!' Trégorrois, Gros (1984:26)


Sémantique

La proximité temporelle immédiate ('tout-de-suite') est obtenue par diouzhtu en KLT, a-benn en vannetais ou raktal autour de Corlaix (carte 171 de l'ALBB).