Différences entre les versions de « Soñjal »

De Arbres
(Page créée avec « {| class="prettytable" | (1) || Dimeurzh e oan o soñjal|| bezañ deut. |- | || mardi R étais à penser || être venu |-... »)
 
m (Remplacement de texte — « -[[kaout| » par «  [[kaout| »)
 
(74 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[verbe]] ''soñjal'' 'penser' est, selon ses usages, [[transitif]] ou [[intransitif]]. C'est un [[verbe déclaratif]].
{| class="prettytable"
|(1)|| Dimeurzh || e || oan || o || '''soñjal''' || bezañ || deut.
|-
||| [[noms de jours|mardi]] || [[R]] || [[COP|étais]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || penser || [[bezañ|être]] || [[dont|ven]].[[-et (Adj.)|u]]
|-
|||colspan="15" | 'Mardi je pensais venir.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:317)
|}
== Morphologie ==
=== composition ===
Le verbe ''soñjal'' est composé du nom ''[[soñj]]'' 'pensée' et du suffixe verbal ''[[-al]]''.
=== variation dialectale ===
On trouve en Léon ou à Sein la variante morphologique ''choujal''.
{| class="prettytable"
|(2)|| '''Choujal''' || a rean || eur || mare || zo || e oa || teo || ar vamm ! 
|-
||| penser || [[R]] [[ober|faisais]] || [[art|un]] || [[mare|temps]] || [[zo|y.a]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> [[COP|était]] || [[tev|gros]] || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[mamm|mère]]
|-
|||colspan="15" | 'Je savais depuis un bon bout de temps que la mère était grosse !'
|-
|||||||colspan="15" | ''Léon (Plougerneau)'', [[M-L. B. (01/2016)]]
|}
{| class="prettytable"
|(3)|| E || '''choujal''' || 'don || va || binoklou || 'dint || ket || ganeoñ || aneu.
|-
||| [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || penser || [[eman|suis]] || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || binocles || [[eman|sont]] || [[ket|pas]] || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|eux]]
|-
|||colspan="15" | 'Je suis en train de penser: j'ai pas mes binocles.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Sein'', [[Kersulec (2016)|Kersulec (2016]]:27)
|}
== Syntaxe ==
=== structure argumentale ===
Le verbe ''soñjal'', comme les [[verbes déclaratifs]] prototypiques, peut [[sélectionner]] une [[complétive]] comme argument interne.
=== sélection de l'auxiliaire ===
Le verbe ''soñjal'' peut se rencontrer avec les deux [[auxiliaires]].
{| class="prettytable"
|(1)|| A: - || N''''oc'h''' || ket || sonjet || monet ? || B: - || Nann, || n''''on''' || ket || sonjet || monet.
|-
||| || [[ne]] [[bezañ|êtes]] || [[ket|pas]] || pensé || [[mont|aller]] || || [[Nann|non]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[bezañ|suis]] || [[ket|pas]] || pensé || [[mont|aller]]
|-
|||colspan="15" | 'A: 'Tu n'as pas l'intention d'(y) aller ?' / B: 'Non je n'en ai pas l'intention.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:67)
|}
{| class="prettytable"
|(2)|| Soñjet || '''he-devoa''' || dond || da || heul || ar re all.
|-
||| pensé || 3SGF [[kaout|avait]] || [[dont|venir]] || [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> || [[heuliañ|suivre]] || [[art|le]] [[hini|ceux]] [[all|autre]]
|-
|||colspan="15" | 'Elle avait décidé de venir à la suite des autres.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:327)
|}
=== expérienceur ''soñjal da X'', ''soñjal gant X'' ===
Le verbe ''soñjal'' est un [[détransitif]]. L'[[expérienceur]] du verbe ''soñjal'' peut être [[direct]] ou introduit par ''[[da]]'' ou ''[[gant]]''.
{| class="prettytable"
|(1)|| Ne || '''soñj''' || ket '''din''' !
|-
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || pense || [[ket|pas]] [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]
|-
||| colspan="15" | 'Je ne le pense pas.'
|-
||||||||| colspan="15" | [[Favereau (1993)|Favereau (1993]]:§'soñjal')
|}
{| class="prettytable"
|(2)|| '''Ar re-ze''' || a '''zoñj''' || '''ganto''' || n'e-nevez || sort || eun den || d'ober.
|-
||| [[art|le]] [[hini|ceux]]-[[DEM|ci]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> pense || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|eux]] || [[ne]] [[R]] [[kaout|a]].[[HAB]] || [[sort|rien]] || [[IMP|on]] || [[da|à]] [[ober|faire]]
|-
|||colspan="15" | 'Ceux-ci se figurent qu'on n'a rien à faire.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:331)
|}
{| class="prettytable"
|(3)|| Ne || '''zonje''' || ket || '''da eun den''' || e oa || hennez || er giz-se.
|-
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || pensait || [[ket|pas]] || [[da|à]] [[art|un]] [[den|homme]] || [[R]] [[COP|était]] || [[DEM|celui.la]] || [[P.e|en]].[[art|le]] [[giz|guise]]-[[DEM|ci]]
|-
|||colspan="15" | 'On ne pensait pas que celui-là était comme cela.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'den')
|}
[[Gourmelon (2014)|Gourmelon (2014]]:83) note qu'après ''soñjal da'', il n'est pas possible d'avoir une [[proposition infinitive]].
La tournure ''soñjal da'', avec l'[[expérienceur]] introduit par la [[préposition]] ''[[da]]'', n'est possible que si une proposition tensée est son [[sujet]].
=== objet direct/indirect: ''soñjal (e)'' ===
La [[structure argumentale]] du verbe ''soñjal'' varie aussi selon son objet, qui est direct si il s'agit d'une proposition et indirecte (introduite par ''e'') si il s'agit d'un groupe nominal.
{| class="prettytable"
|(1)|| An traou-ze || diwezatoc'h || a vo || un dudi || '''sonjal''' || enno.
|-
||| [[art|le]] [[traoù|choses]]-[[DEM|là]] || [[diwezhat|tard]].[[-oc'h|plus]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|sera]] || [[art|un]] [[dudi|plaisir]] || pens[[-al|er]] || [[P.e|à]].[[pronom incorporé|eux]]
|-
||| colspan="15" | 'Tout cela plus tard, ce sera un bonheur d'y repenser.'
|-
|||||||||colspan="15" | ''Léonard'', [[Kerrien (2000)|Kerrien (2000]]:82)
|}
{| class="prettytable"
|(2) ... || hag || e || tihunan || en || un taol, || é '''soñjal''' ema || un obus || bennak || eo.
|-
||| [[&|et]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> || [[dihuniñ|réveille]] || [[P.e|en]] || [[art|un]] [[taol (M.)|coup]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> penser [[emañ|est]] || [[art|un]] [[obuz|obus]] || [[bennak|quelconque]] || [[eo|est]]
|-
|||colspan="15" | '...et je me réveille brusquement, en pensant que c'est quelque obus.'
|-
|||||||||colspan="15" | ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:223)
|}
{| class="prettytable"
|(3)|| Met peus || ken || soñjal || peseurt || gwisket || e oamp || ivez || en amzer gwechall...
|-
||| [[met|mais]] [[kaout|as]] || [[ken|seulement]] || penser || [[peseurt|quelle.sorte]] || [[gwiskañ|habillé]] || [[R]] [[COP|étions]] || [[ivez|aussi]] || [[P.e|en]].[[art|le]] temps [[gwechall|jadis]]
|-
|||colspan="15" | 'Mais tu n'as qu'à penser comment nous étions habillés autrefois, aussi.'
|-
|||||||||colspan="15" | ''Douarneniste (Tréboul)'', Troadec, [[Hor Yezh (1983)|Hor Yezh (1983]]:72)
|}
==== objet élidé ====
L'objet de ''soñjal'' peut aussi être [[élidé]].
{| class="prettytable"
|(4)||<font color=green> É ||<font color=green> oen ||<font color=green> é ||<font color=green> choñjal ||<font color=green> get-n-eign ||<font color=green> me unañ...
|-
||| E || oan || o || soñjal || ganin || ma-unan... || ''Graphie peurunvan''
|-
||| [[R]] || [[COP|étais]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || penser || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]] || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup>-[[unan|un]]
|-
|||colspan="15" | 'Je songeais en moi-même.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Vannetais'', [[Le Bayon (1878)]]
|}
== Sémantique ==
Le sens de ''soñjal'' peut aussi être 'se demander, s'interroger' si il introduit une [[ enchâssée]] [[interrogative]].
{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1) || Dimeurzh e oan o soñjal|| bezañ deut.
|(5)|| Hag || eñ || '''soñjal''' || petra || da || ober.
|-
|-
| || mardi [[R]] [[COP|étais]] [[particule o|à]] penser || [[bezañ|être]] [[dont|venu]]  
||| [[C.ha(g)|et]] || [[pfi|lui]] || penser || [[petra|quoi]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[ober|faire]]
|-
||| colspan="15" | 'Et lui de se demander quoi faire.'
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Mardi je pensais être venu (je pensais venir).' ||||||''Trégorrois'',|| [[Gros (1984)|Gros (1984]]:317)
|||||||colspan="15" | ''Cornouaille (Pleyben)'', [[Ar Floc'h (1950)|Ar Floc'h (1950]]:15)
|}
|}
== Expression ==
=== 'Imagine !' ===
[[Gerven (2011)]] traduit l'[[interjection]] française ''Imagine !'' par ''Soñj 'ta ! Soñj un tammig !''. Le verbe ''[[ijinañ]]'' 'imaginer' n'en produit pas. L'optatif ''Ijin !'', ou ''Te 'ijin !'' ne sont pas agrammaticaux mais ne sont pas conventionnalisés comme des interjections.
== Bibliographie ==
* [[Gourmelon (2014)|Yann Gerven. 2014]]. ' ''me soñj din'', ''me gav din'' ', ''Yezhadur !, Alioù fur evit ar vrezhonegerien diasur'', Keit Vimp Bev, '''83-84'''.




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:verbes|Categories]]
[[Category:verbes|Categories]]
[[Category:verbes déclaratifs|Categories]]
[[Category:verbes transitifs|Categories]]
[[Category:verbes intransitifs|Categories]]

Version actuelle datée du 18 juillet 2022 à 20:32

Le verbe soñjal 'penser' est, selon ses usages, transitif ou intransitif. C'est un verbe déclaratif.


(1) Dimeurzh e oan o soñjal bezañ deut.
mardi R étais à4 penser être ven.u
'Mardi je pensais venir.'
Trégorrois, Gros (1984:317)


Morphologie

composition

Le verbe soñjal est composé du nom soñj 'pensée' et du suffixe verbal -al.


variation dialectale

On trouve en Léon ou à Sein la variante morphologique choujal.


(2) Choujal a rean eur mare zo e oa teo ar vamm !
penser R faisais un temps y.a R4 était gros le 1mère
'Je savais depuis un bon bout de temps que la mère était grosse !'
Léon (Plougerneau), M-L. B. (01/2016)


(3) E choujal 'don va binoklou 'dint ket ganeoñ aneu.
à4 penser suis mon2 binocles sont pas avec.moi P.eux
'Je suis en train de penser: j'ai pas mes binocles.'
Sein, Kersulec (2016:27)


Syntaxe

structure argumentale

Le verbe soñjal, comme les verbes déclaratifs prototypiques, peut sélectionner une complétive comme argument interne.


sélection de l'auxiliaire

Le verbe soñjal peut se rencontrer avec les deux auxiliaires.


(1) A: - N'oc'h ket sonjet monet ? B: - Nann, n'on ket sonjet monet.
ne êtes pas pensé aller non ne1 suis pas pensé aller
'A: 'Tu n'as pas l'intention d'(y) aller ?' / B: 'Non je n'en ai pas l'intention.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:67)


(2) Soñjet he-devoa dond da heul ar re all.
pensé 3SGF avait venir pour1 suivre le ceux autre
'Elle avait décidé de venir à la suite des autres.'
Trégorrois, (Gros 1984:327)


expérienceur soñjal da X, soñjal gant X

Le verbe soñjal est un détransitif. L'expérienceur du verbe soñjal peut être direct ou introduit par da ou gant.


(1) Ne soñj ket din !
ne1 pense pas à.moi
'Je ne le pense pas.'
Favereau (1993:§'soñjal')


(2) Ar re-ze a zoñj ganto n'e-nevez sort eun den d'ober.
le ceux-ci R1 pense avec.eux ne R a.HAB rien on à faire
'Ceux-ci se figurent qu'on n'a rien à faire.'
Trégorrois, Gros (1984:331)


(3) Ne zonje ket da eun den e oa hennez er giz-se.
ne1 pensait pas à un homme R était celui.la en.le guise-ci
'On ne pensait pas que celui-là était comme cela.'
Trégorrois, Gros (1989:'den')


Gourmelon (2014:83) note qu'après soñjal da, il n'est pas possible d'avoir une proposition infinitive. La tournure soñjal da, avec l'expérienceur introduit par la préposition da, n'est possible que si une proposition tensée est son sujet.

objet direct/indirect: soñjal (e)

La structure argumentale du verbe soñjal varie aussi selon son objet, qui est direct si il s'agit d'une proposition et indirecte (introduite par e) si il s'agit d'un groupe nominal.


(1) An traou-ze diwezatoc'h a vo un dudi sonjal enno.
le choses- tard.plus R1 sera un plaisir penser à.eux
'Tout cela plus tard, ce sera un bonheur d'y repenser.'
Léonard, Kerrien (2000:82)


(2) ... hag e tihunan en un taol, é soñjal ema un obus bennak eo.
et R4 réveille en un coup à4 penser est un obus quelconque est
'...et je me réveille brusquement, en pensant que c'est quelque obus.'
Vannetais, Herrieu (1994:223)


(3) Met peus ken soñjal peseurt gwisket e oamp ivez en amzer gwechall...
mais as seulement penser quelle.sorte habillé R étions aussi en.le temps jadis
'Mais tu n'as qu'à penser comment nous étions habillés autrefois, aussi.'
Douarneniste (Tréboul), Troadec, Hor Yezh (1983:72)


objet élidé

L'objet de soñjal peut aussi être élidé.


(4) É oen é choñjal get-n-eign me unañ...
E oan o soñjal ganin ma-unan... Graphie peurunvan
R étais à4 penser avec.moi mon2-un
'Je songeais en moi-même.'
Vannetais, Le Bayon (1878)

Sémantique

Le sens de soñjal peut aussi être 'se demander, s'interroger' si il introduit une enchâssée interrogative.


(5) Hag soñjal petra da ober.
et lui penser quoi de1 faire
'Et lui de se demander quoi faire.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:15)


Expression

'Imagine !'

Gerven (2011) traduit l'interjection française Imagine ! par Soñj 'ta ! Soñj un tammig !. Le verbe ijinañ 'imaginer' n'en produit pas. L'optatif Ijin !, ou Te 'ijin ! ne sont pas agrammaticaux mais ne sont pas conventionnalisés comme des interjections.


Bibliographie

  • Yann Gerven. 2014. ' me soñj din, me gav din ', Yezhadur !, Alioù fur evit ar vrezhonegerien diasur, Keit Vimp Bev, 83-84.