Skeiñ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(reiñ fest ar vazh, 'frapper')
(Syntaxe)
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
  
=== patient direct ou indirect, ''skeiñ (war, gant)'' ===
+
=== patient direct ===
 +
 
 +
L'argument [[patient]] peut être direct. [[Le Brigant (1779)|Le Brigant (1779]]:21) donnait à Tréguier, ''<font color=green>èn a sko anon</font color=green>'', ''Eñ a sko ac'hanon'', 'Lui me frappe'.
 +
 
 +
 
 +
=== patient indirect, ''skeiñ (un taol) war, gant'' ===
 +
 
 +
Le patient peut aussi apparaître dans un groupe prépositionnel. L'argument direct, ''un taol'' 'un coup', peut être réalisé ou non.
 +
 
  
 
 
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Na || '''sko''' ket || evel-se || gand al loened!
+
| (1)||Ha ma kargen ket mat ||  me zad ||e '''skoé un taul''' ||''ar''' er pen || de mem bah.
|-
 
| || [[na|ne]]|| frappe [[ket|pas]] || [[evel|comme]]-[[se|ça]] ||[[gant|avec]] [[art|le]] bêtes
 
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Ne frappe pas ainsi les bêtes!'||||||''Trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:30)
+
| || [[&|et]] [[ma|si]] [[kargañ|chargeais]] [[ket|pas]] [[mat|bien]]|| [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> père ||[[R]] tapait [[art|un]] coup ||[[war|sur]] [[art|le]] [[penn|bout]] ||[[deus|de]] [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> bâton
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'Et si je ne chargeais pas bien, mon père me donnait un coup sur le bout de mon bâton.'  
 +
|-
 +
||| || || colspan="4" | ''Vannetais (Plaudren)'', [[Quéré (2011)|Quéré (2011]]:118)
 
|}
 
|}
 +
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) || '''Sko''' vez ||(w)ar n nor! ||'''Sko''' vez 'r nor!
+
| (2) || '''Sko''' vez ||'''(w)ar''' n nor! ||'''Sko''' vez ''''r''' nor!
 
|-
 
|-
| || frappé [[vez|est]] || [[war|sur]] [[art|le]] porte ||frappé [[vez|est]] [[art|le]] porte
+
| || frappé [[vez|est]] || [[war|sur]] [[art|le]] porte ||frappé [[vez|est]] [[war|sur]] ([[art|le]]) porte
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'On frappe à la porte.' ||||||''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016)]]
 
| ||colspan="4" | 'On frappe à la porte.' ||||||''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016)]]
Ligne 25 : Ligne 35 :
  
  
L'argument peut aussi être direct. [[Le Brigant (1779)|Le Brigant (1779]]:21) donnait à Tréguier, ''<font color=green>èn a sko anon</font color=green>'', ''Eñ a sko ac'hanon'', 'Lui me frappe'.
+
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| Na || '''sko''' ket || evel-se || '''gand''' al loened!
 +
|-
 +
| || [[na|ne]]|| frappe [[ket|pas]] || [[evel|comme]]-[[se|ça]] ||[[gant|avec]] [[art|le]] bêtes
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Ne frappe pas ainsi les bêtes!'||||||''Trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:30)
 +
|}
  
 
 
== Expressions ==
 
== Expressions ==
  

Version du 12 décembre 2018 à 16:04

Le verbe skeiñ 'frapper' est un verbe transitif.


Syntaxe

patient direct

L'argument patient peut être direct. Le Brigant (1779:21) donnait à Tréguier, èn a sko anon, Eñ a sko ac'hanon, 'Lui me frappe'.


patient indirect, skeiñ (un taol) war, gant

Le patient peut aussi apparaître dans un groupe prépositionnel. L'argument direct, un taol 'un coup', peut être réalisé ou non.


(1) Ha ma kargen ket mat me zad e skoé un taul ar' er pen de mem bah.
et si chargeais pas bien mon2 père R tapait un coup sur le bout de mon2 bâton
'Et si je ne chargeais pas bien, mon père me donnait un coup sur le bout de mon bâton.'
Vannetais (Plaudren), Quéré (2011:118)


(2) Sko vez (w)ar n nor! Sko vez 'r nor!
frappé est sur le porte frappé est sur (le) porte
'On frappe à la porte.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(3) Na sko ket evel-se gand al loened!
ne frappe pas comme-ça avec le bêtes
'Ne frappe pas ainsi les bêtes!' Trégorrois, Gros (1970:30)

Expressions

skeiñ war, 'donner sur'

(3) Sellout a ran dre ar prenestr a sko war-eeun el labouradeg. Morlaix, Herri (1982:51)
regarder R1 fais par le fenêtre R1 frappe directement dans.le usine
'Je regarde par la fenêtre qui donne directement sur l'usine.'


skeiñ (war) an nor, lopaat war an nor

(4) Unan mennak 'zo o lopaat war an nor. Kea da welet piou eo.
un quelconque est à frapper sur le porte. va pour1 voir qui est
'On frappe à la porte. Va voir qui c'est.' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


reiñ fest ar vazh, 'frapper'

(5) Roi fest ar vaz
donner fête le 1bâton
'litt. donner la fête du bâton.' > 'frapper', Le Berre & Le Dû (1999:35)