Sioul : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
| ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]] ||[[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[lavarout|disaient]]|| [[netra|rien]]||[[met|mais]]|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[chom|restait]]|| tranquille
 
| ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]] ||[[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[lavarout|disaient]]|| [[netra|rien]]||[[met|mais]]|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[chom|restait]]|| tranquille
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Les gens ne disaient rien mais restaient tranquilles.'  
+
|||colspan="10" | 'Les gens ne disaient rien mais restaient tranquilles.'  
 
|}
 
|}
  
Ligne 19 : Ligne 19 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) || A-drek ar strolladoù ||n'eus ||ken nemet ||'''sioul'''der.
+
|(2)|| A-drek || ar strolladoù ||n'eus ||ken nemet ||'''sioul'''der.
 
|-
 
|-
||| [[a-drek|après]] [[art|le]] groupe[[-où|s]] ||[[ne]] [[E|y.a]] ||[[ken|autre.chose]] [[nemet|seulement]]|| tranquill.[[-der|ité]]
+
||| [[a-drek|après]] || [[art|le]] [[strollad|groupe]].[[-où (PL.)|s]] ||[[ne]] [[E|y.a]] ||[[ken|autre.chose]] [[nemet|seulement]]|| tranquill.[[-der|ité]]
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'Il ne reste que la tranquillité après (le départ de) les groupes.'
+
|||colspan="10" | 'Il ne reste que la tranquillité après (le départ de) les groupes.'
 
|-  
 
|-  
| ||||||||colspan="4" |''Trégorrois'', [[Berthou (1985)|Berthou (1985]]:78)  
+
|||||||||colspan="10" |''Trégorrois'', [[Berthou (1985)|Berthou (1985]]:78)  
 
|}
 
|}
  

Version du 18 juillet 2021 à 13:03

L'adjectif sioul signifie 'tranquille', et l'adverbe homophone 'tranquillement'.


(1) An dud ne lavarent netra met a chome sioul. Trégorrois, Borsley & Stephens (1989:422)
le 1gens ne1 disaient rien mais R1 restait tranquille
'Les gens ne disaient rien mais restaient tranquilles.'


Morphologie

dérivation

Le suffixe -der obtient le nom abstrait sioulder 'tranquilité'.


(2) A-drek ar strolladoù n'eus ken nemet sioulder.
après le groupe.s ne y.a autre.chose seulement tranquill.ité
'Il ne reste que la tranquillité après (le départ de) les groupes.'
Trégorrois, Berthou (1985:78)


La réduplication obtient plutôt un adverbe. Gros (1984:62) donne sioul-ha-sioul, /tranquille et tranquille/, 'en grand secret'.


Expressions

'laisser tranquille'

On note une concurrence entre les usages de chom sioul et reiñ peoc'h.