Différences entre les versions de « Sikour »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « taol, an taol| » par « taol (M.)| »)
m (Remplacement de texte — « ''Scaër/Bannalec'', » par « ''Cornouaillais (Scaër/Bannalec)'', »)
Ligne 55 : Ligne 55 :
||| colspan="15" | 'Le gouvernement fait exprès de réduire les aides.'
||| colspan="15" | 'Le gouvernement fait exprès de réduire les aides.'
|-
|-
|||||||colspan="15" | ''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016b)]]
|||||||colspan="15" | ''Cornouaillais (Scaër/Bannalec)'', [[H. Gaudart (04/2016b)]]
|}
|}



Version du 6 août 2022 à 23:17

Le verbe 'aider, secourir' est emprunté au français 'secourir'. Le nom sikour dénote 'l'aide', le 'secours'.


(1) An amzer-gwall en deus digaset sikour da Marie.
le temps-mauvais R.3SGM a amen.é aide à Marie
'La tempête a envoyé de l'aide à Marie.'
Léon (Landivisiau), Y. Simon (23/03/2013)


Morphologie

variation dialectale

(2) Per, a neus un taol kalon ewid Morwena a zo ur pot a gar chikour an oll.
Per R a un coup cœur pour Morwena R est un gars R 1aime aider le tous
'Per, dont le cœur bat pour Morwenna, est un gars plutôt aidant.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Le Dû (2012:'sikour') donne les formes joutour et jitour.


(3) Kõtɑ̃n õ de jitour bétég pêet.
Kontant on da sikour betek vin paeet. Graphie peurunvan
OK suis de1 aider tant (que) serais pay.é
'Je veux bien aider, pourvu que je sois payé.'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:99)


nombre

(4) Espec'h ' ra ar goarnamant da reiñ nebeutoc'h zikourioù d'anin.
exprès R fait le gouvernement pour1 donner peu.plus de1 aide.s à on
'Le gouvernement fait exprès de réduire les aides.'
Cornouaillais (Scaër/Bannalec), H. Gaudart (04/2016b)


dérivation

Le suffixe -erien, -erion obtient un nom d'humain dénoté par sa fonction.


(5) a dre-holl eo deredet pomperion, archerion, sikourerion a bep seurt...
de partout est ac.cour.u pompier.s polic.iers secour.istes de1 chaque sorte
'De partout, il est accouru des pompiers, policiers, secouristes de toutes sortes... '
Standard, Drezen (1943)

Syntaxe du verbe

structure argumentale

La structure la plus répandue pour sikour est avec un argument direct, ce qui implique l'usage de la préposition a/eus lorsqu'il s'agit d'un pronom.


sikour ub., argument direct

(1) Deus da zikour ahanon da zougen an dra-mañ.
viens pour1 aider P.moi pour1 porter le 1chose-ci
'Viens m'aider à porter ceci.'
Helias (1986), Merser (2009)


(2) Deus da zikour ahanon da zougen hemañ.
viens pour1 aider P.moi pour1 porter celui.ci
'Viens m'aider à porter ceci.'
Trégorrois, Gros (1970b)


(3) Daoust piv a c'hallfe sikour ac'hanon.
à.savoir qui R1 pourrait aider P.moi
'Je me demande qui pourrait m'aider'
Standard, Kerrain (2001)


(4) Sikour ac'hanon da dennañ ar bount.
aide P.moi à1 tirer le bouchon
'Aide-moi à enlever le bouchon.'
Léon, Kervella (2009:41)


(5) jitour ɑ̃õ .
aide P.moi
'Aide-moi.'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:'aider')


Favereau (1997:'sikour') donne sikour anehi en Poher.


sikour gant ub.

Lorsque l'argument n'est pas direct, il y a une variation quant à la préposition sélectionnée.


(6) Ar re-se a veze prest atav da sikour ganimp.
le ceux- R1 était prêt toujours de1 aider avec.nous
'Ils étaient toujours prêts à nous aider.'
Dialectal, Menard & Kadored (2001)

sikour da ub.

(7) Sikour ! Sikour din ! Beuzet e vin.
aide aide à.moi noy.é R4 serai
'Au secours ! Aidez-moi ! Je vais me noyer.'
Cornouaille (Lothey) , Riou (1944:108)


En (8), la structure pourrait aussi être 'Cherchez vous de l'aide pour lui ?'.


(8) Klask a reot sikour dezhañ?
chercher R1 faites aider à.lui
'Cherchez-vous à l'aider ?'
"rare", Menard & Kadored (2001)