Seurt

De Arbres

Seurt ou sort, 'tel', existe dans la langue sous différentes catégories.

Nom

Il existe un usage clairement nominal. Seurt peut alors être employé dans des expressions nominales comme kement a N, 'autant de N'.


(1) É nep tu ne vehé kavet kement a sord guskemanteu èl é Breih.
dans nep côté ne serait trouvé autant de sorte costumes comme en Bretagne
'Nulle part on ne trouverait autant de sortes de costumes qu'en Bretagne.' vannetais, IB. (1910:19)


On repère la présence d'un article.


(2) Ya, vad, Fulup a oa eur gwaz ar sort n'eus ket nemeur!
oui, interjection était un homme le sorte ne y.a pas guère
'Oui, Philippe était un costaud comme il n'y en a pas beaucoup!'
Trégorrois,Gros (1984:30)


usage pronominal

En (4), seurt est utilisé comme tête nominale anaphorique. Dans cet usage, il est l'équivalent forcément pluriel de re, qui pourrait lui être substitué.


(4) Sort-mañ zo kulotet!
sorte.ci est culotté
'Ceux-ci sont culottés!'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:40)

adjectif prénominal

Seurt est aussi un adjectif prénominal.


(2) Kalonekaet get sort evaj.
cœur.é avec tel boisson
'Reprenant cœur par cette boisson.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:44)


Seurt peut être employé seul, sans article, dans le sens de 'comme'. Il pourrait s'agir d'un emploi de l'adjectif prénominal suivi d'une ellipse du nom (cf. Je n'ai jamais rien vu de tel.).


(3) Sort ne weler ket hiriv...
sorte ne voit.IMP pas aujourd'hui
'Comme on ne voit pas aujourd'hui.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:25)


particule de discours

Ur seurt a un usage de particule de discours marquant une opposition (type 'quand même').


(2) [ mø grǝdusort [CP mi hɛlè do:nɛt ] ]
me 'gred ur sort m'e c'hellehe donet
moi R pense quand.même que pourrait venir
'Je pense quand même qu'il pourrait venir.' Bas-vannetais, Nicolas (2005:32)


Terminologie

Selon Trépos (2001:§315), il s'agit d'un 'adjectif indéfini'.