Seul... seul...

De Arbres
(Redirigé depuis Seul vui ... seul vui...)
Aller à : navigation, rechercher

L'adverbe discontinu seul.. seul... est construit sur le quantifieur seul 'chaque'. La construction adverbiale introduit deux prédicats de progression relative. En (1), les comparatifs de supériorité sont placés en relation d'équivalence.


(1) Seul guñvoc’h seul zanjerusoc’h! Diwallit!
le.plus1 débonnaire.le.plus le.plus1 dangereux.le.plus faites.attention
'Les apparences sont trompeuses! Attention!'
Standard, Drezen (1990:18)


Morphologie

L'usage de seul en construction adverbiale découle d'une ellipse conventionnalisée du nom gwech 'fois' (seul gwech guñvoc'h, seul gwech zanjerusoc'h).


Inventaire

seul vui ...

... seul vui...

L'expression seul vui... seul vui... est composée de reduplications de l'adverbe mui introduit par l'adverbe seul.

Elle correspond au français 'le plus..., le plus ...', et comme en français on peut trouver le reduplication plus de deux fois.

L'argument des suites de seul vui sont toujours de même catégorie: ici un IP.


(2) Dianket oun, ha seul vui e valean, seul vui ec'h en em ruzan, seul vuioc'h e tiankan.
égaré suis et seul1 vui [IP R4 marche ] seul1 vui [IP R se rampe ] seul vui.le.plus [IP R4 égarer ]
'Je suis égaré, et plus je marche plus je rampe, d'autant plus je m'égare.'
Léonard, Kerrien (2000:8)


... seul -oc'h

(3) Seul vuy, seul vell .
chaque1 plus chaque1 mieux
'Plus il y en aura, mieux ce sera.'
de Rostrenen (1738:167)


... -oc'h

Seul vui n'est pas toujours répété dans le deuxième terme.


(4) Seul vui ma vezo hir diouzh an adreñv, en eus muioc'h a zalc'h er mor.
chaque1 plus que4 sera long de le derrière R.a plus R1 garde en.le mer
'Plus il est long à l'arrière, mieux il tient la mer.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:27)


seul vuiañ...

...seul vuiañ...

On trouve aussi seul vuiañ... seul vuiañ....


(5) [søl 'vi:a rah 'dɛ, søl 'vi:a 'hulu ɡa'noh]
Seul vuia 'reoh dezañ, seul vuia 'houllo ganeoh.
chaque1 le.plus [IP R donnerez à.lui ] chaque1 le.plus [IP R demandera à.vous ]
'Plus vous lui en donnerez, plus il vous en demandera.'
Plozévet, Goyat (2012:137)


... seul -oc'h

Le second terme peut être nebeutoc'h 'moins' ou gwell 'mieux'.


(6) Seul-vuia e prenez a-vraz, seul nebeutoh e koust dit.
chaque1 le.plus R4 achète en1-grand chaque1 peu.plus R4 coute à.toi
'Plus tu achètes en gros, moins cela te coute.'
Trégorrois, Gros (1970b: 'braz')


(7) [ səl kòhã mihɔn num gaɥa fatətʃətɔχ ]
Seul kosh m'eh on me 'n em gava fatiketoc'h
chaque vieux.plus que+C R vais moi se1 trouve fatigué.plus
'A mesure que je vieillis, je me sens plus fatigué.e.'
Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:25)

seul -oc'h, seul -oc'h

Cette structure est bloquée à la lecture de vérité générale, et induit une causalité. La première proposition est posée comme cause de la seconde, dans une lecture dynamique et graduée ('pour chaque degré de X correspond un degré de Y', X étant le premier adjectif et Y le second).


(1) Seul dostoh, seul dommoh.
chaque1 près.plus chaque1 chaud.plus
'Plus on est près, plus on a chaud.'
Trégorrois, (Gros 1984:326)


Pour certains locuteurs comme Hingant (1868:§48), l'usage du quantifieur seul est restreint à ces structures de réduplication.


 Hingant (1868:§48), 'seul vuannaoc'h':
 
 SEUL VUANNOC'H.
 Cette particule seul ne se met qu'avant un comparatif dans une phrase où plus est répété, et il a toujours un sens général : 
 Seul viannoc'h, seul skañvoc'h, 'plus (ce dont il s'agit) petit, plus léger',
 c'est-à-dire, d'autant plus léger que c'est plus petit, etc.
 Si l'on veut déterminer le sens, il faut prendre une autre tournure et dire : 
 
 Seùl-vui ec'h eo bian ma zog, seul-vui éc'h eo skañv, 
 'plus mon chapeau est petit,  plus il est léger'
 (il est d'autant plus léger, qu'il est plus petit)
  
 etc.