Différences entre les versions de « Seniñ, soniñ, soneiñ »

De Arbres
m (Mjouitteau a déplacé la page Seniñ vers Seniñ, soniñ, soneiñ)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[verbe]] ''seniñ'' signifie 'sonner, tinter, jouer (d'un instrument)'.
Le [[verbe]] ''seniñ, soniñ, soneiñ'' signifie 'sonner, tinter, jouer (d'un instrument)'.
 
 
{| class="prettytable"
| (1) || Ben 'glever|| '''soniñ''' kreizteiz...
|-
| || [[a-benn|quand]] '([[R]]) <sup>[[1]]</sup>[[klevout|entend]].[[IMP]] ||sonn.[[-iñ|er]] [[kreiz-|mi]].[[deiz|jour]]
|-
| || colspan="4" | 'Quand on entend sonner midi...'|||| Mona Bouzeg, ''Riec'', c.p. (02/2012)
|}




== Morphologie ==
== Morphologie ==


Le [[suffixe verbal de l'infinitif]] peut être un [[morphème vide]] directement sur la racine ''son-''.
Le [[suffixe verbal de l'infinitif]] peut être un [[morphème vide]] directement sur la racine ''son-''. [[Trépos (1957)|Trépos (1957]]:33), certains infinitifs au sud-ouest de Quimper n'ont ainsi pas du tout la possibilité de recevoir de suffixe réalisé.





Version du 29 août 2020 à 15:55

Le verbe seniñ, soniñ, soneiñ signifie 'sonner, tinter, jouer (d'un instrument)'.


(1) Ben 'glever soniñ kreizteiz...
quand '(R) 1entend.IMP sonn.er mi.jour
'Quand on entend sonner midi...' Mona Bouzeg, Riec, c.p. (02/2012)


Morphologie

Le suffixe verbal de l'infinitif peut être un morphème vide directement sur la racine son-. Trépos (1957:33), certains infinitifs au sud-ouest de Quimper n'ont ainsi pas du tout la possibilité de recevoir de suffixe réalisé.


(2) Pa glev ur c'hloc'hig o son Cornouaille, Crocq (1910:8)
quand1 entend un 5cloch.ette à4 sonner
'Quand il entend une clochette tinter'