Différences entre les versions de « Sec'hed »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « |- |||||||||colspan="10" |'' » par « |- |||||||||colspan="10" | '' »)
Ligne 26 : Ligne 26 :
|||colspan="10" | 'Peut-être que tu as soif.'  
|||colspan="10" | 'Peut-être que tu as soif.'  
|-  
|-  
||||||||| colspan="10" |''Poher (Carhaix)'', [[Timm (1989)|Timm (1989]]:367)
||||||| colspan="10" |''Poher (Carhaix)'', [[Timm (1989)|Timm (1989]]:367)
|}
|}


Ligne 33 : Ligne 33 :


Le nom ''sec'hed'' résulte de la suffixation de ''[[-ed (N.)|-ed]]'' qui forme des [[noms abstraits]], sur la base adjectivale ''sec'h'' 'sec'.
Le nom ''sec'hed'' résulte de la suffixation de ''[[-ed (N.)|-ed]]'' qui forme des [[noms abstraits]], sur la base adjectivale ''sec'h'' 'sec'.


== A ne pas confondre ==
== A ne pas confondre ==

Version du 2 mai 2022 à 10:02

Le nom masculin sec'hed dénote la 'soif'.


(1) Feiz ! Ruz on gant ar sec'hed !
Oh ! rouge suis avec le soif
'Oh ! Je meurs de soif !'
Standard, Biguet (2017:8)


Morphologie

variation dialectale

(2) /zehɛt pøs mətRɛnɛ/
Sec'het 'peus marteze.
soif as peut-être
'Peut-être que tu as soif.'
Poher (Carhaix), Timm (1989:367)


composition

Le nom sec'hed résulte de la suffixation de -ed qui forme des noms abstraits, sur la base adjectivale sec'h 'sec'.

A ne pas confondre

(3) So-se en dwe me sehetã.
sorte-ci 3SG avait me étonner.le.plus
'C'est ce qui m'étonna le plus.'
Cléguérec, Thibault (1914:184)