Sec'h

De Arbres
Révision datée du 25 juin 2022 à 13:00 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

L'adjectif sec'h signifie 'sec'.


(1) An teil zo seac'h-korn.
un fumier est sec-INT
'Le goémon est très sec.'
Sein, Fagon & Riou (2015:'tan')


Morphologie

variation dialectale

La carte 560 de l'ALBB donne les traductions de sec, secher.


dérivation

L'adjectif sec'h peut être verbalisé par un suffixe verbal de l'infinitif, ce qui obtient par exemple en standard sec'hiñ 'sécher'.

La nominalisation peut aussi se faire par morphème zéro.


(2) Disterra ma teue an amzer da fallaad e veze ranket tenna aneuzeu war ar zeh.
minime.le.plus que4 venait le temps à1 mauvais.er R4 est d.û tirer P.eux sur le sec
'Au moindre grain, il fallait les tirer au sec.'
Ouessant, Gouedig (1982)


Le nom d'état 'sécheresse' est obtenu par le suffixe -or, -our en vannetais et Léon (carte 561 de l'ALBB). En Cornouaille et Trégor, on trouve des compétitions de dérivations en -der, -ter ou -ded, -ted.

Le préfixe di- allomorphe de de- obtient avec un suffixe verbal de l'infinitif le verbe disec'hiñ 'sécher, rendre sec'. Le trégorrois Gros (1984:390) donne la nominalisation et le mot composé dizeh-tud 'dessèche-gens, épuisant'.


approximant

Le préfixe approximant ar-1 obtient ar-zec'h 'assez sec' comme ar-c'hleb 'assez humide' (Trégorrois, Ernault 1879-1880:147).

Sémantique

L'adjectif sec'h est parfois en concurrence avc kraz.


(3) Douar-gretel, un tammig kras ah(e) his-se
terre-aride un morceau.petit séché ici comme-ça
'De la terre aride et graveleuse, un peu desséchée comme ça.'
Cornouaillais de l'intérieur (Laz), Lozac'h (2014:'atrejou')