Santout

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le verbe santout signifie 'sentir, ressentir, pressentir'.


(1) Sant' rit 'n douar ' kreno.
sentir faites le terre à4 trembler
'Vous sentez la terre qui tremble.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


Morphologie

variation dialectale

Le Bayon (1878:65) donne la forme sañtein da 'sentir'. C'est cette forme qu'on trouve en vanetais.


(2) Mes er ré e venn hé santein a dost hag épad hir amzér, e cherr en droug pen.
mais le ceux R1 veut les sentir de 1-près et pendant long temps R1 attrape le mal tête
Mais ceux qui veulent sentir (cette plante) de près et pendant longtemps attrapent le mal de tête.’
Vannetais, ENVD., Louis (2015:233)


(3) He gwaz a oa arru da zantoud e vannah.
son2 mari R était arrivé de1 sentir son1 verre
'Son mari commençait à être éméché.' Trégorrois, Gros (1989:'bannah')


dérivation

Le suffixe -ad obtient sur sa racine sant- le nom santad 'sentiment' (/contenu de ce qu'on sent/).


Syntaxe

C'est un verbe de perception, et donc un verbe ECM, un verbe "à marquage exceptionnel de cas" car il assigne le cas de l'objet au sujet de son infinitive.


Sémantique

verbe factif

C'est un verbe factif car il présuppose la vérité de son argument propositionnel.


'pressentir'

Le sens 'flairer' obtient au figuré le sens 'pressentir'.


(4) Santet 'noa an taol brav da ober.
senti avait le coup beau à1 faire
'Il avait senti le bon coup à faire, il avait flairé la bonne affaire.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:52)