Différences entre les versions de « Re »

De Arbres
Ligne 8 : Ligne 8 :
|-
|-
|||colspan="4" | 'Tu as toujours été trop curieux.'|||| ||||||||''standard'', [[Drezen (1990)|Drezen (1990]]:75)
|||colspan="4" | 'Tu as toujours été trop curieux.'|||| ||||||||''standard'', [[Drezen (1990)|Drezen (1990]]:75)
|}
Il peut être quantifié par ''[[kalz]]'', 'beaucoup'.
== Diachronie ==
{| class="prettytable"
| (2) || Né neuz ||na '''ré''' ||na '''ré''' neûbeùd.
|-
| ||[[ne]] [[R]].3SGM a ||[[Na... na|ni]] [[re|trop]] ||[[Na... na|ni]] [[re|trop]] [[nebeut|peu]]
|-
| ||colspan="4" |> 'Il n'en a ni trop ni trop peu.' |||||| (Hingant 1868[[Hingant (1868:§139-146)|:§139-146]])
|}
|}




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]

Version du 13 décembre 2011 à 11:04

L'adverbe re correspond au français 'trop'.


(1) Te a zo bet re hir da fri, dalc’hmat.
toi R est été trop long ton nez toujours
'Tu as toujours été trop curieux.' standard, Drezen (1990:75)


Il peut être quantifié par kalz, 'beaucoup'.


Diachronie

(2) Né neuz na na neûbeùd.
ne R.3SGM a ni trop ni trop peu
> 'Il n'en a ni trop ni trop peu.' (Hingant 1868:§139-146)